Le persil est riche en vitamine K, un nutriment essentiel pour maintenir la densité osseuse. ©Алексей Филатов, Fotolia

Santé

Le persil : quels sont ses bienfaits sur la santé ?

Question/RéponseClassé sous :super aliment , phytothérapie , persil

Les feuilles fraîches de persil sont très nutritives et constituent un apport naturel en vitamines A, C et K ainsi qu'en minéraux. Bien que certains nutriments restent présents après la cuisson, il est recommandé de consommer le persil cru et le plus rapidement possible après sa récolte. Il en va de même pour tous les aromates. Le persil peut être séché pour mieux se conserver ; sous cette forme, il peut encore apporter ses bienfaits.

Le persil, ses bienfaits sur la santé

Les vertus du persil sur la santé, sont nombreuses et exploitées par les Hommes depuis au moins 5.000 ans. Les flavonoïdes que contient le persil sont anti-inflammatoires et antioxydants. Quant à la myristicine et l'apiol qui sont fortement présents dans ses racines et ses graines, ils sont diurétiques. Le persil peut donc entrer dans le traitement de la goutte, des rhumatismes et de l'arthrite.

En effet, cette plante facilite l'évacuation des toxines présentes dans les articulations enflammées, puis leur élimination par les reins. Elle est également efficace contre la cystite. Le persil provoque les règles et soulage les douleurs menstruelles. Il améliore la digestion en luttant contre les gaz intestinaux, les ballonnements et les nausées.

Une croyance populaire accorderait à une couronne de Persil posée sur la tête le pouvoir d'empêcher ou de retarder le moment de l'ivresse. © vaivirga, Fotolia

Consommation et usages du persil

On emploie la racine du persil comme diurétique, sous forme d'infusion. Ses feuilles et ses graines sont utilisées comme stimulant, en poudre ou en sirop. Son huile essentielle est également un mode de consommation répandue. La poudre de semences peut être consommée à raison de 2 g par jour, en 3 prises, contre la dysménorrhée (douleurs menstruelles), l'aménorrhée (absence de règles). Cette posologie permet également de diminuer l'asthme dit humide.

Consommer du persil est un excellent moyen de réduire la mauvaise haleine. Le persil, en tuant les bactéries, assainit la bouche naturellement. Consommez-le à volonté. En usage externe, on utilise le persil contre les piqûres d'abeille ou de guêpe. Pour calmer celles des autres insectes, il suffit d'appliquer le suc frais obtenu en écrasant une simple feuille écrasée entre ses doigts. Contre les engorgements laiteux, vous pouvez faire des cataplasmes de persil pilé.

À savoir

Le persil est inoffensif s'il est consommé à doses normales, mais ses graines, utilisées excessivement, sont toxiques. Elles peuvent être déconseillées en cas de grossesse, de maladie rénale ou de cirrhose du foie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Note. La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourez régulièrement à la phytothérapie.

Bibliographie :

  • Guide des plantes qui soignent, édition Vidal, 2010.
  • L'Encyclopédie des plantes médicinales, édition Larousse, 2001 et 2017.
  • Les plantes médicinales, Institut européen des substances végétales, mars 2015. 
  • Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy, éditions Leduc.s, 2017.
  • Les huiles essentielles chémotypées, Dominique Baudoux et M.L. Breda, édition JMO.