Santé

Symptômes de la préménopause et signes de la périménopause

Dossier - La ménopause en détail
DossierClassé sous :médecine , femme , fécondité

-

Ce dossier vous propose de tout savoir sur la ménopause : les symptômes, les traitements hormonaux et alternatifs, les bouffées de chaleur...

  
DossiersLa ménopause en détail
 

La ménopause est un phénomène physiologique qui se caractérise par l'arrêt du fonctionnement des ovaires : il n'y a plus d'ovulation et la production d'hormones cesse progressivement. En conséquence, les règles disparaissent. Mais avant l'arrêt définitif des menstruations, la femme connaît une période de temps durant laquelle les règles sont irrégulières, c'est la préménopause. Quels en sont les symptômes ? Qu'est-ce que la périménopause ?

En France, l'âge moyen de la ménopause est de 51 ans. Quels sont les symptômes de la préménopause ? Quand parle-t-on de périménopause ? © Image Point Fr, Shutterstock

Arrêt des hormones et fin du cycle féminin

Au fil des ans, la quantité d'ovocytes disponibles diminue. De même, ils deviennent souvent moins « performants ». C'est une des raisons pour lesquelles les grossesses tardives, après 40 ans, sont plus risquées. Vers l'âge de 43 ans, la « mécanique » commence à s'enrayer : il y a parfois des mois sans ovulation (mais les règles peuvent perdurer). Puis les règles se font plus irrégulières. Les taux d'hormones féminines commencent à diminuer, c'est pourquoi le cycle n'est plus régulier ni automatique. Après un certain temps, souvent plusieurs années, les hormones finissent par s'arrêter complètement. Il n'y a plus de règles du tout et plus aucune possibilité de procréer : c'est la ménopause. En France, l'âge moyen de la ménopause est de 51 ans, mais il varie beaucoup d'une femme à l'autre et l'on considère généralement qu'elle intervient entre 40 et 55 ans lorsqu'il s'agit d'une ménopause naturelle.

La période de la préménopause 

Mais cet arrêt définitif n'est en fait que le résultat d'un long processus. Avant que le système reproducteur s'arrête complètement de fonctionner, il y a toute une période de « flou », qui dure généralement plusieurs années et pendant laquelle les hormones jouent au yoyo. On parle de préménopause. Le phénomène commence aux alentours de 42 ans mais l'on n'emploie ce terme qu'après plusieurs années, autour de 47 ans en moyenne. C'est d'abord la production de la progestérone, en seconde phase du cycle menstruel, qui va diminuer. En conséquence, les cycles vont se modifier un peu : ils deviennent moins réguliers et, surtout, les règles peuvent devenir plus abondantes ou durer plus longtemps. Ces saignements abondants peuvent notamment provoquer, outre un inconfort certain, une anémie : la femme se sent alors fatiguée, essoufflée...  Une supplémentation en fer pourra l'aider à retrouver son tonus.

Il s'écoule le plus souvent plusieurs années avant que les œstrogènes se mettent elles aussi à se dérégler. Leur production augmente fortement, puis baisse soudainement : l'horloge est déréglée. On entre dans la préménopause, dont les dernières années sont englobées dans périménopause (voir plus loin). Dans les phases d'hyperœstrogénie, la femme peut ressentir des tensions dans les seins et dans le bas-ventre, un peu comme avant d'avoir ses règles. De la même façon, elle est souvent plus irritable qu'en temps normal, plus émotive et sensible. Physiquement, ces variations hormonales peuvent là encore se traduire par des règles très abondantes, voire par des saignements entre les règles, qui peuvent d'ailleurs être plus rapprochées. Cette période est difficile à vivre car, outre la charge émotionnelle importante qu'elle véhicule, elle laisse la femme dans l'incertitude de son cycle : quand les règles vont-elles survenir ? Faut-il se protéger ? Peut-on prévoir une séance de sport ?

La seconde phase s'appelle la périménopause, elle se caractérise par une chute de la production des œstrogènes. Cette fois, cela va provoquer un arrêt progressif des règles. Elles vont d'abord devenir moins fréquentes, puis finir par s'arrêter complètement. Deux autres symptômes physiques sont clairement liés à cette période de périménopause : une petite prise de poids (entre 2 kg et 4 kg en moyenne), qui n'est pas systématique, et des bouffées de chaleur. Nous aborderons ces phénomènes dans les pages suivantes car ils sont communs à ceux de la ménopause.

Après quelque temps, les règles disparaissent complètement. Lorsqu'une femme en période de préménopause n'a pas eu ses règles depuis au moins douze mois, on considère qu'elle est ménopausée : le phénomène de transformation est terminé et la femme atteint une nouvelle phase « de croisière ».

Préménopause et périménopause : à ne pas confondre

Préménopause, périménopause... ces deux termes sont souvent utilisés, parfois indiqués comme synonymes. Pourtant, ils désignent une réalité différente. Pour résumer :

  • la préménopause est une période d'irrégularité du cycle féminin, qui commence généralement vers 45 ans et qui dure plusieurs années ;
  • la périménopause englobe la fin de cette période d'irrégularité et l'année suivant l'arrêt définitif des règles ;
  • la ménopause est l'arrêt définitif des règles.