Un seul numéro en cas d'urgence : le 15. © BillionPhotos.com, Fotolia

Santé

AVC : quels sont les signes et comment réagir ?

Question/RéponseClassé sous :médecine , AVC , symptômes AVC

Un accident vasculaire cérébral, ou attaque cérébrale, se traduit par l'apparition brutale de plusieurs symptômes. Il est vital de les reconnaître et de réagir rapidement pour limiter la gravité des lésions. Un seul numéro en cas d'urgence : le 15.

Chaque année, 155.000 de Français sont touchés par un accident vasculaire cérébral (AVC), soit une personne toutes les quatre minutes. 62.000 vont en mourir, et les trois quarts des autres gardent des séquelles à vie. Un diagnostic et une prise en charge en moins de trois heures permettent pourtant de réduire la mortalité de 30 % et limitent la gravité des lésions.

Il est vital de reconnaître les symptômes d'alerte

Un AVC est dû à un arrêt brutal de la circulation sanguine dans une partie du cerveau. Il est provoqué par un caillot sanguin qui bouche un vaisseau (AVC ischémique ou infarctus cérébral) ou par l'éclatement d'un vaisseau qui provoque une hémorragie (AVC hémorragique ou hématome). L'AVC entraîne la perte de certaines fonctions du cerveau qui se traduit par l'apparition soudaine des symptômes suivants : 

  • faiblesse ou engourdissement soudain d'un seul côté du visage : impossibilité de sourire, déformation de la bouche ;
  • diminution ou perte de la vision d'un œil ou des deux yeux, vision double ;
  • perte de force ou un engourdissement du bras ou d'une jambe ;
  • difficulté d'élocution ou de compréhension ;
  • mal de tête soudain et violent, sans cause apparente.

En présence d'un ou plusieurs de ces signes, appelez immédiatement le 15 ou le 112 (numéro d'urgence européen). Même si les symptômes ne durent que quelques minutes, l'urgence est identique : en effet, il peut alors s'agir d'un accident ischémique transitoire (AIT), indiquant qu'il y a un obstacle à la circulation du sang dans le cerveau. Le risque de faire un AVC dans les prochaines 24 heures est alors très élevé.

Les symptômes de l’AVC. © SFNV

Les bons gestes à adopter

Le numéro en cas d'urgence est le 15. Puis, en attendant les secours :

  • allongez le malade si possible avec un oreiller sous la tête ;
  • notez l'heure de survenue des premiers signes de l'AVC : ce détail est important pour les futurs traitements ;
  • ne faites ni boire ni manger la personne ;
  • ne lui donnez aucun médicament, même s'il s'agit d'un traitement habituel ;
  • regroupez si possible les ordonnances et les derniers examens sanguins réalisés.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi