L'œil : la vision au-delà de la vision

DossierClassé sous :médecine , Incontournables , œil

-

L'œil est notre principal organe de communication avec l'extérieur, il est complexe. Proche de l'œil de seiche, il dérive des mêmes gènes que l'œil de mouche… Découvrons son anatomie, ses pathologies, la vision des vertébrés et des invertébrés ou encore d'où viennent les larmes et les couleurs de l'iris.

  
DossiersL'œil : la vision au-delà de la vision
 

La vision est la réaction à des ondes électromagnétiques de longueurs d'ondes données. Ces dernières ne sont pas toutes perceptibles par l'homme. La vision est, en somme, la transformation de l'énergie lumineuse en énergie électrique utilisable par le cerveau. Ce sera l'objet de ce dossier.

Œil de céphalopode, très proche de l'œil humain. © Christian König, reproduction et utilisation interdites

Elle est due à la réaction de certaines cellules à ces ondes, soit des cellules de la peau (sensibilité derma-optique), soit des cellules sensorielles spécifiques que l'on appelle photorécepteurs. Ces récepteurs sont reliés à un système nerveux qui analyse les données et permet ainsi à l'animal de réagir de manière appropriée.

Œil de chat, un instrument naturel très performant, ne dit-on pas « œil de lynx » ? L'œil de faucon, aussi très performant, bénéficie de la même expression « œil de faucon » c'est donc bien que leur performance a impressionné l'homme ! © Christian König, reproduction et utilisation interdites

Pour qu'il y ait vision, il faut une interprétation centrale de l'excitation nerveuse, elle-même conséquence de l'excitation du photorécepteur, cette dernière étant déclenchée par une réaction chimique. Il s'agit donc d'un processus qui devient très complexe chez les animaux supérieurs.

Gomphus à pinces, Onychogomphus forcipatus forcipatus. © Christian Kerihuel, reproduction et utilisation interdites