Futura vous présente les meilleures applications gratuites d’aide à la conduite. © pxhere.com

Tech

Quelles sont les meilleures applications gratuites au volant ?

Question/RéponseClassé sous :transport , voiture , aide à la conduite

Pour ceux qui ne possèdent pas d'écran de bord sophistiqué dans leur voiture, c'est souvent le smartphone qui va faire office d'aide à la navigation. En effet, de nombreuses applications sont conçues pour faciliter votre conduite, ou, de manière plus générale, vous délivrer l'information dont vous avez besoin quand vous êtes au volant. Futura a sélectionné les meilleures solutions gratuites et disponibles sur smartphone.

Pour la majorité des conducteurs, notamment ceux roulant sur les périphériques des grandes villes ou encore ceux bloqués dans les embouteillages lors des retours de vacances, prendre le volant n'est pas toujours un plaisir. Stress, fatigue, travaux, trafic dense, autant de facteurs qui rendent la conduite peu agréable.

Des appareils d'aide à la navigation ont fait leur apparition et se sont démocratisés au début du millénaire. Néanmoins, les GPS tels que nous les connaissions il y a une dizaine d'années ont progressivement disparu. Aujourd'hui, ils sont intégrés au tableau de bord de certaines voitures récentes ou ont été remplacés par des applications sur smartphone. Futura s'est intéressé à cette dernière catégorie et vous propose les solutions gratuites les plus populaires à l'heure actuelle.

Google Maps

Google Maps est une application pour appareils mobiles dont le champ d'action est bien plus vaste que la simple conduite : c'est un service de cartographie répertoriant les routes dans plus de 220 pays et permettant de trouver l'itinéraire le plus rapide entre deux points, que ce soit en voiture, à pied ou en transports en commun. De plus, Google Maps fournit de nombreuses informations sur les sites touristiques, restaurants, hôtels, bars, commerces tels que l'adresse exacte, les horaires d'ouverture et de fermeture, les notes et commentaires des utilisateurs, etc.

En ce qui concerne ses fonctions de GPS, le conducteur doit indiquer l'endroit où il souhaite se rendre : il peut renseigner directement le point d'arrivée, le sélectionner parmi ceux sauvegardés dans son historique ou choisir celui qu'il a enregistré comme étant son domicile ou son travail. Une fois que le trajet a été défini, l'utilisateur peut paramétrer les options pour éviter les autoroutes, les péages ou les ferries. Il peut également ajouter des étapes, choisir l'heure de départ et d'arrivée, ainsi que partager son itinéraire et sa position en quelques secondes. Quand il démarre, l'usager connaît la durée du trajet et la distance qui le sépare de sa destination. Il peut consulter le récapitulatif du chemin qu'il va suivre, celui-ci étant illustré par de nombreuses photos à 360°.

L'interface de navigation est claire et simple à prendre en main, deux modes d'affichage sont disponibles : classique ou vue satellite. L'assistant vocal peut être activé, désactivé ou configuré pour ne délivrer que les alertes. De plus, depuis quelques semaines, le compteur de vitesse peut désormais apparaître sur l'écran s'il est enclenché dans les paramètres de l'application. Enfin, Google Maps prend en compte les conditions de circulation en temps réel : les zones à embouteillages sont indiquées sur le plan et l'application peut calculer automatiquement un nouvel itinéraire en cas de perturbations (trafic dense, incident, fermeture de route, etc.).

Remarque : il est possible de télécharger des cartes et les utiliser en mode hors-ligne si votre connexion Internet devient trop mauvaise. Notez qu'à ce moment-là, les informations en temps réel ne seront logiquement plus disponibles.

Google Maps fonctionne sur Android et iOS.

Google Maps indique les portions de route embouteillées en orange ou en rouge. © Google

Android Auto

Android Auto est une application faisant office de compagnon de route intelligent au conducteur. Concrètement, Android Auto lui permet de continuer de se servir de ses applications habituelles sans effort quand il se trouve dans l'habitacle de sa voiture. Pour l'employer, les usagers doivent posséder un smartphone doté d'Android 5.0 ou une version ultérieure. Ils ont ensuite la possibilité de l'utiliser sur leur smartphone (en plaçant celui-ci sur un support amovible) ou bien directement sur l'écran de bord de la voiture si elle fait partie des 400 modèles compatibles (vous pouvez consulter la liste en cliquant ici).

Pour fonctionner correctement, Android Auto a été conçu avec une interface simplifiée, des commandes vocales efficientes et des icônes volontairement surdimensionnées afin de rendre l'utilisation de vos applications la plus intuitive possible.

S'il est envisageable de naviguer manuellement sur votre smartphone pendant que vous conduisez, les règles élémentaires de sécurité semblent plutôt indiquer qu'il va falloir que vous vous serviez des commandes vocales afin de faire fonctionner vos applications préférées. Et là, rien de plus simple : il suffit en effet de dire « Ok Google » pour activer l'assistant vocal et lui énoncer ce qu'il doit faire pour vous. Chaque application utilisable avec Android Auto possède ses propres commandes, il faut donc se renseigner sur les sites des éditeurs concernés pour les connaître toutes.

Sans faire une liste exhaustive de toutes les possibilités offertes par Android Auto, nous vous donnons quelques exemples d'applications que vous pourrez utiliser en pratique :

  • navigation : Google Maps, Waze ;
  • messagerie : Messenger, WhatsApp, Skype, Kik, Telegram, Hangouts, WeChat ;
  • musique : Spotify, Deezer, Amazon Music, Google Play Musique ;
  • radio : Scout FM, Anchor, TuneIn Radio, Stitcher ;
  • livre audio : Audible, Audiobooks, Google Play Livres.

En plus de ces applications spécifiques, il convient de mentionner que l'utilisateur peut aussi passer des appels et envoyer des SMS.

Android Auto est disponible sur Android uniquement.

Android Auto vous permet de continuer à utiliser tranquillement et en toute sécurité vos applications préférées quand vous êtes au volant. © Google

Waze

Avec Google Maps, Waze est l'application de navigation gratuite la plus populaire à l'heure actuelle. La raison est simple à comprendre : la fiabilité des informations qui sont délivrées semble supérieure à celles de ses concurrents. L'utilisateur renseigne d'abord l'endroit où il souhaite se rendre en l'écrivant, en le dictant avec l'assistant vocal, en le recherchant dans ses contacts et favoris ou en localisant directement sur l'application un genre de destination spécifique (stations-service, commerces, hôtels, hôpitaux, etc.).

Il peut ensuite apporter des précisions sur le type de véhicule dont il dispose (particulier, taxi, moto), sur le carburant qu'il utilise, sur sa vignette Crit’Air, sur sa volonté d'éviter les péages, etc. Grâce à ces données, Waze adapte l'itinéraire si besoin est. Quand le chemin le plus rapide a été défini, le conducteur peut visualiser en un coup d'œil l'heure d'arrivée estimée, la durée du trajet et la distance à parcourir. Il a aussi la possibilité de rajouter des étapes, de voir des itinéraires alternatifs, d'avoir un aperçu général du chemin sur la carte ou de partager son trajet.

Pendant qu'il est au volant, l'itinéraire s'ajuste automatiquement en fonction des informations sur le trafic en temps réel. C'est la principale force de Waze par rapport à ses concurrents : en plus des données officielles sur l'état du trafic, celui-ci s'appuie également sur tous les éléments mis à la disposition par la communauté de Waze. En effet, il est possible en deux pressions sur l'écran du smartphone d'indiquer des embouteillages, des contrôles de police, des accidents, des dangers, des routes barrées et des radars. Les informations ainsi partagées seront accessibles à l'ensemble des conducteurs se servant de Waze.


Néanmoins, il convient de préciser que la législation est en pleine évolution sur ce dernier point. En fin d'année 2018, le gouvernement abandonnait l'idée d'interdire le signalement des radars et des contrôles de police, à la grande joie des usagers de Waze. Mais une loi adoptée en juin 2019 permet désormais aux forces de l'ordre de bloquer temporairement le signalement des contrôles de police quand ils sont motivés par une alerte enlèvement, un attentat, mais aussi un contrôle d’alcoolémie ou de prise de stupéfiants. Par contre, cette loi ne s'applique pas aux contrôles de vitesse.

Remarque : Google Maps a intégré une fonction de signalement récemment, mais celle-ci n'est pour l'instant sortie qu'aux États-Unis et au Royaume-Uni. Enfin, Waze offre maintenant la possibilité d'afficher directement sur l'écran du smartphone le lecteur audio d'une douzaine de vos applications préférées comme Spotify, TuneIn, Deezer, Pandora, Stitcher, etc.

Waze est disponible sur Android, iOS et Windows Phone.

Waze s’appuie sur sa communauté pour signaler en temps réel tout élément inhabituel sur les routes. © Google
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi