L'université de Washington (États-Unis) a créé RoboFly, un robot insecte miniature qui peut voler sans connexion filaire grâce à un rayon laser projeté sur sa cellule photovoltaïque.
Cela vous intéressera aussi

Il tient dans le creux de la main et pèse à peine plus lourd qu'un cure-dents. RoboFly est un microrobot inspiré d'un insecteinsecte volant qui se déplace en battant des ailes. Ce n'est pas le premier du genre, mais ce qui fait sa particularité, c'est qu'il est le seul à pouvoir évoluer en autonomieautonomie, sans liaison filaire pour assurer son alimentation.

RoboFly a été créé par une équipe de l'université de Washington (États-Unis) qui a eu l'idée de remplacer la batterie nécessaire à l'alimentation par un autre procédé. Le robot est équipé d'une cellule photovoltaïquecellule photovoltaïque sur laquelle est pointé un laserlaser. Un circuit électronique embarqué se charge d'amplifier les 7 voltsvolts émis par la cellule photovoltaïque afin d'atteindre les 240 volts nécessaires pour actionner le mécanisme des ailes.


Le décollage de RoboFly filmé en vitesse réelle et ralentie. © University of Washington

Les chercheurs explorent d'autres sources d'alimentation

Pour reproduire le battement des ailes d'un insecte, le microcontrôleur envoie des impulsions électriques à vitessevitesse variable. Pour le moment, RoboFly peut seulement décoller et atterrir. L'alimentation se coupe dès que la cellule ne capte plus le faisceau du laser. L'équipe travaille à améliorer le dispositif afin de pouvoir diriger le laser et ainsi prolonger le vol. Les chercheurs étudient également d'autres sources d'alimentation, notamment les fréquencesfréquences radio.

Quant aux applicationsapplications envisageables avec ce type de microrobots, elles vont de la surveillance des cultures sur de vastes étendues à la détection de fuites de gazgaz ou des missions de secours pour retrouver des victimes prises au piège dans des décombres.