Ils s’appellent Changpeng Zhao, Brian  Armstrong, les frères Winklevoss, Vitalik Buterin… Jeunes et audacieux, ils ont le plus souvent la trentaine ou la quarantaine. Ce sont les nouveaux milliardaires avec, pour certains, une fortune qui défie celle des fondateurs de Facebook ou Google…

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les cryptomonnaies, comment ça fonctionne ? Comme le Bitcoin, il existe aujourd’hui plus de 6.000 cryptomonnaies dans le monde. Ces monnaies sont basées sur la technologie blockchain.

Il a fallu attendre l'année 2020 pour qu'un personnage de l'universunivers de la cryptomonnaiecryptomonnaie s'insinue dans les classements des grandes fortunes gérées par des médias tels que Forbes ou Fortune. Il s'agissait de Chris Larsen, cofondateur de Ripple, créateur de la monnaie XRP.

Dès 2021, ils étaient sept à figurer dans le Forbes 400 qui donne la liste des 400 plus grandes fortunes américaines et ce magazine avait alors noté qu'à eux sept, ils représentaient 55,1 milliards de dollars. Et ils sont voués à être de plus en plus nombreux. Qui sont ces milliardaires de la cryptomonnaie et comment ont-ils bâti leur réussite ?

Changpeng Zhao

En janvier 2021, le magazine Bloomberg a indiqué que la fortune de Changpeng Zhao, le fondateur de Binance, avait dépassé les 100 milliards de dollars, faisant de lui un rival de personnalités telles que Mark ZuckerbergMark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, ou Sergey BrinSergey Brin, cofondateur de Google. Changpeng Zhao est devenu une légende à part entière et, à ce titre, ce personnage longiligne qui arbore des lunettes sans bordure, est souvent appelé CZ. Ses posts TwitterTwitter sont suivis de près par une communauté de près de 5 millions d'abonnés.

Né en Chine en 1977, CZ s'est retrouvé au Canada dès son adolescenceadolescence. En 2012, il découvre le Bitcoin et a comme une illumination -- il aurait, dit-on, vendu son appartement en vue d'acquérir des Bitcoins. Toutefois, son coup d'éclat intervient en juillet 2017 avec le lancement de l'exchange (plateforme) Binance qui se distingue de ceux qui ont précédé par une profusion d'outils pour les investisseurs crypto ; par exemple, la possibilité d'acheter ou de vendre automatiquement si une monnaie atteint un certain niveau. Il ne faut que huit mois à Binance pour s'imposer comme l'exchange n° 1.

En février 2018, Changpeng Zhao a les honneurs de la couverture de <em>Forbes</em> avec cette accroche : « <em>Parti de zéro, il devient milliardaire en six mois !</em> » © Forbes
En février 2018, Changpeng Zhao a les honneurs de la couverture de Forbes avec cette accroche : « Parti de zéro, il devient milliardaire en six mois ! » © Forbes

Le 27 février 2018 a été l'heure de la consécration officielle : Forbes a placé Changpeng Zhao sur la couverture de son magazine. Et son ascension a été continuelle : à la mi-2021, il était classé n° 5 mondial des fortunes crypto. Or, dès janvier 2022, il a pris la 1re place. Durant la seule année 2021, Binance a généré 20 milliards de dollars en revenus et son token maison, le BNB a vu son cours se multiplier par 1.300 %.

Binance a pourtant connu quelques déboires entre-temps : l'entreprise a d'abord été bannie de la Chine. Par la suite, c'est le fisc américain qui a accusé l'exchange de servir au blanchiment d'argentargent et à l'évasion fiscale. CZ a laissé entendre qu'il se prêtait de bonne grâce à l'enquête américaine  : « Je ne suis pas un anarchiste. Selon moi, la civilisation humaine n'est pas assez avancée pour se permettre de vivre sans règles ».

En attendant, CZ a rencontré un accueil fort convivial dans les Émirats arabes unis où l'on voit d'un bon œilœil l'installation de Binance à Abu Dhabi -- les membres de la famille royale l'ont même reçu avec les honneurs. Qu'on se le dise : Changpeng Zhao affirme que la richesse ne le préoccupe pas et il entend donner l'essentiel de sa fortune avant sa disparition.

Sam Bankman-Fried

Avec son allure d'étudiant attardé, arborant une coupe de cheveux bouclée à la mode des années 70, Sam Bankman-Fried n'a pas le profil habituel de l'entrepreneur d'une plateforme financière. Ce jeune homme, né en mars 1992, est pourtant à la tête de FTX, un exchange qui, tout comme Binance, multiplie les outils d'aide aux investisseurs.

Sam Bankman-Fried a fondé FTX en 2019 alors qu'il venait d'obtenir son diplôme de la prestigieuse université de Boston qu'est le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Il n'a fallu que deux ans à FTX pour devenir l'un des exchanges majeurs de la cryptomonnaie. En juillet 2021, Sam Bankman-Fried a réussi à attirer quelque 900 millions de dollars de capitaux, ce qui a boosté la valeur nette de FTX et, à partir de là, la fortune de son fondateur que Forbes a estimé à 22,5 millions de dollars en 2021.

En privé, Sam Bankman-Fried, un natif de Californie, s'affirme comme vegan mais aussi comme un « altruiste efficace », ce qui signifie qu'il cherche à maximiser son impact social à travers une large gamme d'initiatives sociales. Lors de la présidentielle 2020, Sam Bankman-Fried s'est distingué en apportant son soutien à la campagne du démocrate Joe Biden, par une donation égale à 5 millions de dollars.

Brian Armstrong

Brian Armstrong est facile à reconnaître : il est intégralement chauve, à l'instar d'un autre magnat de la technologie, Jeff BezosJeff Bezos d'AmazonAmazon. Toutefois Armstrong est plus jeune -- il est né en 1983, à San José, en Californie -- et il se distingue également par une allure qui apparaît en permanence bienveillante.

Armstrong a eu très tôt la bosse du commerce : à l'école primaire, il fut convoqué dans le bureau du directeur pour avoir créé une entreprise de revente de bonbons. Lors des années de lycée, il s'adonne au commerce d'ordinateursordinateurs d'occasion. Il suit des études d'économie et d'informatique avant d'entrer, chez IBMIBM, puis chez  Deloitte (un géant de l'audit) puis chez Airbn'b.

C'est très tôt, en 2010 qu'il a découvert le Livre Blanc explicitant les tenants et aboutissants du Bitcoin. Il a été séduit, convaincu qu'un nouveau système financier pourrait émerger, transnational et ouvert, à même de faciliter l'innovation et la liberté. Dès 2012, il obtient 150.000 dollars d'investissement pour lancer Coinbase, l'un des premiers exchanges (plateforme de trading crypto) jamais apparus. Dès le départ, Armstrong prend le pari de la simplicité et Coinbase, à défaut d'offrir des services aussi sophistiqués que Binance, va se faire connaître comme un exchange à la portée des débutants. Aidé d'une recrue, Fred Ehrsam -- également dans ce classement --, il persuade les banques d'établir une passerelle entre cryptomonnaies et fonds bancaires via Coinbase.

Brian Armstrong, le fondateur de Coinbase, en conférence le 7 septembre 2018, à TechCrunch. Il figure dans le Top 5 des milliardaires de la cryptomonnaie. © Tech Crunch, <em>Wikimedia Commons</em>, CC by-sa 2.0
Brian Armstrong, le fondateur de Coinbase, en conférence le 7 septembre 2018, à TechCrunch. Il figure dans le Top 5 des milliardaires de la cryptomonnaie. © Tech Crunch, Wikimedia Commons, CC by-sa 2.0

Le tournant majeur pour Brian Armstrong a été l'entrée en Bourse de Coinbase en avril 2021. L'exchange est alors valorisé à un montant record -- 85 milliards de dollars. Et la fortune de son fondateur s'envole au passage ; elle a été estimée à 11,5 milliards de dollars par Forbes en 2021. Brian Armstrong a signé The Giving Pledge, une initiative de Warren Buffett et Bill Gates par laquelle les personnes les plus fortunées des USA s'engagent à donner une partie de leur fortune à des initiatives philanthropiques.

Chris Larsen

Cofondateur de Ripple, Chris Larsen a été le premier acteur de la cryptomonnaie à apparaître dans les classements des grandes fortunes du domaine, dès 2020. Il est aussi le doyen de la liste, étant né en 1960.

Le XRP, la monnaie de Ripple, repose sur un réseau décentralisé et un registre, la blockchain, tout comme Bitcoin. En revanche, contrairement au Bitcoin, cette monnaie ne nécessite pas d'être minée : elle a été mise en circulation d'office par Ripple Labs. Les fondateurs de Ripple/XRP se sont réservés 20 % de la massemasse monétaire afin de faire face aux besoins de financement du projet.

Ripple/XRP s'est positionné prioritairement sur le règlement des transactions interbancaires et plusieurs banques ont décidé de l'expérimenter puis de l'adopter. Parmi elles, Bank of America, Santander ou UBS qui ont choisi Ripple pour gérer une partie de leurs compensations interbancaires. En conséquence, le XRP s'est solidement installé dans le top 10 du secteur. Il est toutefois à noter que, depuis la fin décembre 2020, la SEC (commission des opérations boursières américaine) mène une enquête à l'encontre de Ripple qu'elle accuse d'avoir émis illégalement des XRP. La fortune de Chris Larsen a été estimée à 6 milliards de dollars en 2021.

Jed McCaleb

Jed McCaleb est le cofondateur de Ripple avec Chris Larsen cité plus haut. McCaleb s'est d'abord distingué en créant le site Mt.Gox, à Tokyo au Japon. C'était à l'origine un site d’échange de cartes « Magic Gathering ». McCaleb l'a transformé, dès l'été 2010, en plateforme d'échange de bitcoins. Pourtant, dès février 2011, McCaleb a revendu Mt. Gox au Français Mark Kapeles. Les déboires de l’exchange Mt.Gox ont été nombreux par la suite. De son côté, Jed McCaleb a donc entrepris de créer Ripple en compagnie de Chris Larsen. Sa fortune en 2021 a été estimée à 3 milliards de dollars.

Cameron et Tyler Winklevoss

Si vous avez vu le film The Social Network, qui raconte comment l'étudiant Mark Zuckerberg a créé FacebookFacebook, vous vous rappelez sans doute des frères Winklevoss, ces deux jumeaux de Harvard, champions d'aviron, qui estiment avoir été à l'origine de l'idée de Facebook. C'est à ce titre qu'ils ont poursuivi Mark Zuckerberg en justice à l'automneautomne 2004. En février 2009, un accord à l'amiable a été trouvé au terme duquel les jumeaux Winklevoss sont repartis avec un magotmagot de taille -- non dévoilé mais estimé à plus de 20 millions de dollars.

Or, les deux athlètes se sont avérés de fins investisseurs. Très tôt, ils ont choisi de miser une part importante de ce magot dans le Bitcoin et autres cryptomonnaies. Ils ont notamment créé un exchange du nom de Gemini. Ils sont ainsi devenus les premiers milliardaires de la cryptomonnaie, dès la fin 2017. Ils ont, par la suite, créé un site de vente de NFTsNFTs, Nifty Gateway.

Les frères Winklevoss. En procès avec Mark Zuckerberg dans les années 2000, ils ont eu la bonne idée d'investir ce qu'ils ont récolté en février 2009 dans le Bitcoin et les cryptomonnaies. Le 5 avril 2021, Forbes les place sur sa couverture et ils ont l'idée de transformer cette image en animation NFT. Cette œuvre, <em>Merchants of the Metaverse,</em> a été vendue 333.333 dollars sur la plateforme Nifty Gateway que possèdent les jumeaux Winklevoss. © Forbes
Les frères Winklevoss. En procès avec Mark Zuckerberg dans les années 2000, ils ont eu la bonne idée d'investir ce qu'ils ont récolté en février 2009 dans le Bitcoin et les cryptomonnaies. Le 5 avril 2021, Forbes les place sur sa couverture et ils ont l'idée de transformer cette image en animation NFT. Cette œuvre, Merchants of the Metaverse, a été vendue 333.333 dollars sur la plateforme Nifty Gateway que possèdent les jumeaux Winklevoss. © Forbes

En avril 2021, Forbes a placé les frères Winklevoss en couverture de son édition consacrée aux milliardaires du monde. Les Winklevoss ont alors persuadé Forbes de les autoriser à vendre un NFT animé de cette couverture sur Nifty Gateway. L'œuvre a été vendue 333.333 dollars. La fortune de chaque frère Winklevoss a été estimée à 4,3 milliards de dollars en 2021.

Fred Ehrsam

Né en 1988, Ehrsam a cofondé Coinbase avec Brian Armstrong (lire plus haut). Il a quitté Coinbase en 2017 pour diriger le fond d'investissement Paradigm, mais demeure membre du conseil d'administration de Coinbase. Sa fortune en 2021 était de 3,5 milliards de dollars.

Michael Saylor

Saylor est le P.-D.G. de MicroStrategy, une firme qui a démarré son activité dans la cryptomonnaie en août 2020 en acquérant pour 250 millions de dollars de Bitcoins. Il se trouve que Saylor a eu un coup de foudrefoudre pour le Bitcoin à la suite de ses analyses du potentiel de cette monnaie et qu'il ne raterate aucune occasion d'évangéliser son auditoire sur la question comme dans cette déclaration : « Le bitcoin est une banque gérée par un logiciellogiciel incorruptible qui offre un compte d'épargne global, abordable, simple et sécurisé à tous ceux qui n'ont ni les moyens, ni l'envie de gérer leur propre fond d'investissement. Vous avez de l'argent, vous avez des économies, vous ne voulez pas les perdre, vous voulez les placer dans une banque  ? Le bitcoin est cette banque dans le cyberespacecyberespace ».

En décembre 2021, MicroStrategy a porté ses acquisitions en Bitcoin à 3,5 milliards de dollars. Forbes a estimé que la fortune de Saylor, âgé de 56 ans début 2022, était d'environ 2,2 milliards de dollars.

Barry Silbert

Silbert est le fondateur de Digital Currency Group (DCG), une société de capital risque axée sur les actifs numériquesnumériques. En 2016, DCG a fait l'acquisition de CoinDesk, l'un des principaux sites d'information sur les cryptomonnaies. Il est également à l'origine du Grayscale Bitcoin Trust, un fonds d'investissement qui suit à la trace le cours du Bitcoin. Au total, Silbert a investi dans plus d'une centaine d'entreprises du domaine, ce qui lui a valu le surnom de « Roi de la Crypto ».  Sa fortune a été estimée à 1,6 milliard de dollars en 2021.

Vitalik Buterin

D'origine russe, Buterin est le créateur de Ethereum, n° 2 des cryptomonnaies. Il est né le 31 janvier 1994 et c'est donc le plus jeune de cette liste. Buterin a fait ses études au Canada où il s'est retrouvé à l'âge de 6 ans. À partir de 2010, il s'est illustré par sa participation active à la communauté Bitcoin et l'écriture de nombreux articles sur le sujet.

En 2013, il a émis l'idée qu'il faudrait rendre le Bitcoin programmable mais n'a pas réussi à obtenir un consensus de la part de ses pairs sur la question. Il a donc entrepris de créer l'Ethereum, soit la première monnaie programmable, au moyen de smart contracts. Ethereum a été lancé début 2014 au travers d'une ICO (levée de fonds) et a rapidement pris son essor. Avant tout, l'Ethereum a permis l'éclosion d'un véritable écosystèmeécosystème de monnaies basées sur lui telles que Matic (Polygon), des applicationsapplications de la DeFiDeFi (Finance décentralisée) et aussi les NFTs ou œuvres d’art numériques uniques.

Très influent dans l'univers crypto, Vitalik Buterin compte 3,1 millions d'abonnés à son compte Twitter. Il est devenu milliardaire en mai 2021, avec une fortune estimée à 1,05 milliard de dollars.

 

Image du site Futura Sciences

Vitalik Buterin, créateur de l'Ethereum. Photo prise à la conférence TechCrunch Disrupt, à Londres, en 2015. © John Phillips, CC by-sa 2.0