Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : en quoi un ordinateur quantique est-il différent ? Le monde quantique est fascinant : à cette échelle, par exemple, les objets peuvent se trouver simultanément dans plusieurs états. Exploitant ce principe, un ordinateur quantique aurait des possibilités bien plus vastes qu’un modèle classique. Dans le cadre de sa série de vidéos Questions d’experts, sur la physique et l’astrophysique, l’éditeur De Boeck a interrogé Claude Aslangul, professeur à l’UPMC, afin qu'il nous explique le fonctionnement de cette étrange machine.

IBM signifie International Business Machines Corporation. Née en 1911, elle a porté le nom de Tabulating Recording Company (CTR) jusqu'en 1924. La « Big Blue », comme on l'appelle officieusement, fait partie des géants mondiaux de l’informatique.

Des activités variées

IBM compte presque 345.900 employés répartis dans 177 pays et a réalisé un chiffre d'affaires de 18,7 milliards de dollars en 2020. Ses activités se découpent en plusieurs branches :

  • IBM Services représente 57 % du chiffre d'affaires, elle prend en charge les activités de conseil (relation client, chaîne logistique, ressources humaines, etc.) et de gestion (cloud computing, applicationsapplications, hébergement de supports techniques, etc.) ;
  • les solutions cognitives et les logiciels de traitement des transactions pèsent 30,1 % ;
  • la vente de logiciels et de matériels informatique compte pour 9,9 % ;
  • le financement des équipements informatiques représente 1,8 % du chiffre d'affaires.       

IBM est une multinationale

IBM est une firme multinationale de 345.900 employés, présente dans 177 pays. La répartition de son chiffre d'affaires est le suivant :

  • 36,8 % aux États-Unis ;
  • 31,7 % pour la zone Europe, Moyen-Orient, Afrique ;
  • 11,3 % du Japon ;
  • 10 % dans la zone Asie-Pacifique.

IBM France compte 4.925 employés. Son chiffre d'affaires annuel est supérieur à 2 milliards d'euros.

Comment IBM gagne de l’argent ?

IBM réalise des profits grâce aux activités de prestation de conseils, de solutions cognitives, à la vente de logiciels et de matériel informatique. Le sens de l'organisation et la créativité sont au cœur des performances d’IBM.   

  

  L'entreprise IBM est surnommée <em>« Big Blue »</em> (grand bleu, en anglais) en raison de la couleur bleue de son logo. Celui-ci date de 1967. Les barres horizontales souhaitent exprimer « la vitesse et le dynamisme ». © IBM
  L'entreprise IBM est surnommée « Big Blue » (grand bleu, en anglais) en raison de la couleur bleue de son logo. Celui-ci date de 1967. Les barres horizontales souhaitent exprimer « la vitesse et le dynamisme ». © IBM

L’accumulation de brevets et la puissance d’IBM

En 2020, IBM s'est placé pour la vingt-huitième année consécutive en tête des brevets délivrés aux États-Unis. Elle en a obtenu 9.130 :

  • plus de 3.000 d'entre eux portent sur l'edge computing ou calcul à la périphérie du réseau et le cloud hybridehybride ;
  • plus de 2.300 concernent l'intelligence artificielleintelligence artificielle ;
  • plus de 1.400 intéressent la sécurité des nombres.

Voir aussi

IBM : les 5 innovations qui changeront nos vies dans les 5 prochaines années

La firme américaine possède de multiples centres de recherche dont le Thomas J. Watson Research Center dans l'État de New-York, Almaden Research Center près de l'Université de Stanford, La Gaude dans les Alpes-Maritimes, etc. En 2019, elle a ouvert à Saclay un centre dédié à l'intelligence artificielle.

Des projets novateurs 

  • IBM BlockchainBlockchain aide les entreprises à développer leurs réseaux ;
  • l'internet des objets ;
  • IBM Cloud qui est hautement sécurisé.      

Comment a-t-on fondé IBM ?   

Thomas J. Watson et Charles Ranlett Flint ont attaché leurs noms à celui d'IBM, véritable légende du capitalisme américain. Dans les années 1930, elle investit dans les calculateurs et les cartes perforées. Elle devient à partir des années 1950, le géant informatique mondial.  

Une entreprise née en 1924 ? En 1911 ? Ou avant ? 

En 1911, l'homme d'affaires américain Charles Ranlett Flint créé la Computing Tabulating Recording Company (CTR) en fusionnant la Computing Scale Company et la Tabulating Machine Company. Thomas J. Watson en prend la direction trois ans plus tard et la nomme IBM en 1924.

L’essor d’IBM, leader de l’informatique

IBM a naturellement promu les calculateurs et les systèmes de tabulation. En 1957, l'entreprise met sur le marché le langage de programmation Fortran ainsi que le disque dur. Elle est à l'origine de quantité d'outils modernes : le code barrecode barre, la bande magnétiquebande magnétique (présente sur votre barrette de RAMRAM et votre carte bleue), le distributeur automatique de billets, etc. IBM a reçu six prix Turing et cinq prix Nobel.

 Summit d’IBM, le supercalculateur le plus puissant du monde, a découvert 77 molécules candidates pour un traitement contre le coronavirus. © IBM
 Summit d’IBM, le supercalculateur le plus puissant du monde, a découvert 77 molécules candidates pour un traitement contre le coronavirus. © IBM

IBM et le prix Nobel de physique

  • 1986 : deux chercheurs IBM, Gerd Binnig et Heinrich Rohrer, reçoivent le prix Nobel de physiquephysique pour leur invention du microscope à effet tunnelmicroscope à effet tunnel ;
  • 1997 : le superordinateur Deep Blue bat le champion du monde d'échec Garry Kasparov ;
  • 2000 : IBM investit un milliard de dollars dans le système d'exploitation LinuxLinux, avec l'objectif de l'améliorer, en concertation avec la communauté Linux ;
  • 2005 : IBM vend sa division Informatique personnelle au Chinois Lenovo ;
  • 2011 : le supercalculateursupercalculateur Watson entre dans l'histoire en étant le premier ordinateurordinateur à remporter le jeu télévisé Jeopardy ! Cette même année, l'entreprise a fêté son centenaire ;
  • 2012 : Virginia « Ginni » M. Rometty devient la première femme à diriger IBM.

Les innovations d'IBM

IBM, aussi surnommé « Big Blue » en raison de la couleurcouleur bleu sombre de son logo, est à l'origine de plusieurs innovations fondatrices de l'informatique moderne :

  • 1944 : lancement de l'Harvard Mark I considéré comme le premier ordinateur numériquenumérique ;
  • 1955 : le terme « ordinateur » a été introduit par IBM France en guise d'équivalent au mot anglais « computer » ;
  • 1957 : IBM lance le langage de programmation Fortran et introduit le disque dur ;
  • 1964 : naissance du système d'exploitation OS/360 ;
  • 1981 : l’IBM PC 5150 est le premier ordinateur personnel à devenir un produit de massemasse vendu à plusieurs millions d'exemplaires. Cet ordinateur utilise le système d'exploitation MicrosoftMicrosoft QDOS, renommé PC-DOS et vendu plus tard par Microsoft sous l'appellation MS-DOSMS-DOS.
  • 2014 : Big Blue annonce un investissement de trois milliards de dollars pour élaborer les futurs processeurs gravés en 7 nanomètresnanomètres et explorer les alternatives au siliciumsilicium comme le graphène, la photonique ou les nanotubes de carbone.