MS-DOS fut le système d’exploitation le plus répandu des 20 premières années de l’informatique grand public. © Openlcons, Pixabay
Tech

MS-DOS : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Informatique , MS-DOS , Windows

MS-DOS est l'abréviation de Microsoft Disk Operating System, un système d'exploitation lancé en juillet 1981 par Microsoft et basé sur 86-DOS. Un DOS est un système d'exploitation en ligne de commande, contrairement aux interfaces utilisateur graphiques d'aujourd'hui abrégées GUI. PC-DOS d'IBM et MS-DOS de Microsoft, deux systèmes quasi identiques, firent fonctionner les PC pendant les années 1980 jusqu'au milieu des années 1990, avant d'être remplacés par Windows.

MS-DOS était un système d'exploitation 16 bits mono-utilisateur et mono-tâche, apprécié pour sa rapidité et sa stabilité. Vendu directement avec les PC, il fut pendant longtemps le plus populaire des systèmes d'exploitation grand public. Le système de fichiers était FAT (pour File Allocation Table, soit « table d'allocation de fichiers » en français), toujours utilisé aujourd'hui. MS-DOS se caractérisait par une interface en ligne de commande sur fond noir. Les programmes et jeux ne pouvaient être lancés qu'à partir d'une disquette. En 1994, après l'annonce de la fin de MS-DOS par Microsoft, un système d'exploitation libre et modernisé compatible avec MS-DOS fut développé : FreeDOS. La huitième et dernière version de MS-DOS est sortie en 2000, mais la plupart des commandes MS-DOS sont restées présentes dans les versions de Windows jusqu'à Windows XP. MS-DOS est aussi l'ancêtre de l'invite de commande toujours présente dans Windows. MS-DOS et FreeDOS continuent à ce jour d'être utilisés pour le plaisir par quelques informaticiens nostalgiques.

MS-DOS nécessitait trois disquettes pour être installé. © DBreg2007, CC by-sa 2.0

À quoi sert MS-DOS ?

Comme tout système d'exploitation, MS-DOS servait à utiliser un PC en facilitant l'interaction entre l'utilisateur et la machine. Il gérait les différentes opérations et interprétait les commandes saisies par l'utilisateur. Il permettait :

  • d'utiliser les différentes lignes de commande pour déplacer, renommer ou supprimer des fichiers ou changer l'heure de l'horloge par exemple ;
  • de lancer des programmes comme les premières versions de Word et Excel ;
  • de jouer à des jeux vidéo tels que Duke Nukem et Doom ;
  • d'utiliser des langages de programmation pour créer des applications.

Petite anecdote : George R.R. Martin, l'auteur de la série de livres A Song of Ice and Fire dont est tirée la série Game of Thrones, continue d'écrire sur un ordinateur fonctionnant sous MS-DOS, notamment pour éviter d'être distrait sur Internet.

Comment utiliser MS-DOS ?

Installer et lancer MS-DOS : pour installer MS-DOS, il est nécessaire d'avoir un lecteur de disquette ou une machine virtuelle en utilisant un logiciel de virtualisation (appelé aussi hyperviseur). Si vous souhaitez découvrir MS-DOS, vous pouvez installer la version 6.22 ou bien utiliser FreeDOS. Au lancement, une simple ligne de commande sur fond noir apparaît.

Le fonctionnement de MS-DOS : le système d'exploitation agit comme un intermédiaire entre l'utilisateur et le CPU. Dans un premier temps, il encode les informations reçues de l'utilisateur pour qu'elles soient comprises par le CPU. Le CPU traite les informations et les imprime à l'écran. Cet échange entre l'utilisateur et le CPU est ce qu'on appelle le premier niveau. Il est exécuté par le noyau MS-DOS (via le fichier MSDOS.SYS). Le second niveau concerne les exécutions des commandes, traitées nativement par le programme Command.com.

Les principales commandes de MS-DOS : le nombre de commandes dans MS-DOS dépend de la version utilisée. MS-DOS 6.22 en compte 124. Voici quelques-unes des principales commandes de MS-DOS :

  • « cd » permet de changer de répertoire ;
  • « copy » sert à copier des fichiers ;
  • « cls » efface l'écran ;
  • « date » permet de voir et changer l'heure ;
  • « del » supprime un fichier ;
  • « dir » liste les fichiers ;
  • « edit » lance l'éditeur de textes ;
  • « help » donne des détails sur les différentes commandes ;
  • « mkdir » sert à créer un nouveau dossier.
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !