La virtualisation informatique est aujourd'hui couramment utilisée. © HFWMan, Wikimedia.org
Tech

Virtualisation : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Informatique , logiciels , Java Virtual Machine

La virtualisation est le processus d'exécution d'une instance virtuelle d'un système informatique dans une couche abstraite du matériel réel. Le plus souvent, il s'agit d'exécuter simultanément plusieurs systèmes d'exploitation sur un système informatique. Pour les applications fonctionnant dans la machine virtualisée, il peut sembler qu'elles se trouvent sur leur propre machine dédiée, où le système d'exploitation, les bibliothèques et les autres programmes sont uniques au système virtualisé invité et sans lien avec le système d'exploitation hôte dans lequel il se trouve.

L'utilisation de la virtualisation

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les personnes utilisent la virtualisation dans l'informatique. Pour les utilisateurs d'ordinateurs de bureau, l'utilisation la plus courante est la possibilité d'exécuter des applications destinées à un système d'exploitation différent sans avoir à changer d'ordinateur ou à redémarrer dans un système différent. Pour les administrateurs de serveurs, la virtualisation offre également la possibilité d'exécuter différents systèmes d'exploitation, mais, ce qui est peut-être plus important, elle offre un moyen de segmenter un grand système en plusieurs parties plus petites, ce qui permet au serveur d'être utilisé plus efficacement par un certain nombre d'utilisateurs ou d'applications ayant des besoins différents. Il permet également d'isoler les programmes exécutés dans une machine virtuelle des processus qui se déroulent dans une autre machine virtuelle sur le même hôte.

La virtualisation est utilisée par les administrateurs de serveurs et aussi par les utilisateurs d'ordinateurs de bureau. © Gorodenkoff, Adobe Stock

Hyperviseur et machines virtuelles

Un hyperviseur est un programme permettant de créer et d'exécuter des machines virtuelles. Les hyperviseurs sont traditionnellement divisés en deux catégories : les hyperviseurs de type 1, ou « bare metal », qui exécutent les machines virtuelles invitées directement sur le matériel d'un système, se comportant essentiellement comme un système d'exploitation. Les hyperviseurs de type deux, ou « hébergés », se comportent davantage comme des applications traditionnelles qui peuvent être démarrées et arrêtées comme un programme normal. Dans les systèmes modernes, cette division est moins répandue, notamment avec des systèmes comme KVM. KVM, abréviation de « kernel-based virtual machine », est une partie du noyau Linux qui peut exécuter directement des machines virtuelles, bien que vous puissiez toujours utiliser un système exécutant des machines virtuelles KVM comme un ordinateur classique. KVM réunit le meilleur des deux mondes en offrant de très bonnes performances grâce à un accès aux couches logicielles les plus proches du matériel tout en isolant le système.

Une machine virtuelle est un système informatique qui fonctionne dans un autre système. Les machines virtuelles peuvent avoir accès à un certain nombre de ressources : la puissance de calcul, par le biais d'un accès limité mais assisté par le matériel au processeur et à la mémoire de la machine hôte ; un ou plusieurs disques physiques ou virtuels pour le stockage ; une interface réseau virtuelle ou réelle ; ainsi que tous les périphériques tels que les cartes vidéo, les périphériques USB ou tout autre matériel partagé avec la machine virtuelle. Si la machine virtuelle est stockée sur un disque virtuel, on parle souvent d'image de disque. Une image de disque peut contenir les fichiers pour qu'une machine virtuelle démarre, ou, elle peut contenir tout autre besoin de stockage spécifique.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !