L’étrange lien entre les Lego et l’informatique quantique

Classé sous :ordinateur quantique , Lego , zéro absolu

Des chercheurs de l’université de Lancaster (Royaume-Uni) ont eu la drôle d'idée de refroidir des Lego à une température de seulement 1,6 millidegré au-dessus du zéro absolu, soit une température 200.000 fois plus froide que celle de l'air ambiant et même 2.000 fois plus froide que celle de l'espace.

Et le résultat les a surpris. « Les blocs de Lego s'assemblent de telle manière qu'ils se comportent comme de très bons isolants thermiques à ces températures cryogéniques », explique Dmitry Zmeev, chercheur à l'université de Lancaster.

Les chercheurs envisagent maintenant d'utiliser des structures en plastique ABS pour concevoir de futurs isolants bon marché et des équipements scientifiques tels que les réfrigérateurs à dilution. Des équipements indispensables, notamment, au développement d'ordinateurs quantiques.

Prochaine étape : l'impression 3D de ce type d'isolants thermiques.

Au cours de leur développement, les Lego® ont été soumis à de nombreux tests de résistance. Aujourd’hui, des chercheurs de l’université de Lancaster (Royaume-Uni) ont tenté de les refroidir à des températures extrêmes. © Tatsiana, Adobe Stock