La monnaie virtuelle bitcoin a été créée en 2008. Son (ou ses) inventeur(s) ne s'est (se sont) jamais fait connaître. © Julia Tsokur, Shutterstock

Tech

Bitcoin

DéfinitionClassé sous :technologie , BitCoin , monnaie virtuelle

Le bitcoin, comment ça marche ?  Le Groupe SII et l'École des technologies numériques avancées (ETNA) ont élaboré une émission diffusée sur Internet nommée Blockchain Révolution. Elle explique en détail le phénomène de la blockchain et du bitcoin, cette monnaie cryptographique qui fait beaucoup parler d’elle. Voici, en exclusivité pour Futura, un épisode complet consacré aux aspects pratiques du bitcoin. 

Le bitcoin, contraction des mots anglais bit (unité de mesure binaire) et coin (pièce de monnaie) est une monnaie cryptographique adossée à un système de paiement de pair-à-pair qui n'existe que sous forme numérique.

Création du bitcoin et utilisation

Cette monnaie a été inventée en 2008 et son logiciel open source publié en 2009. Son créateur, qui se cache derrière le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, n'a toujours pas été identifié.

Le bitcoin permet d'acheter des biens et des services, il peut aussi être échangé contre d'autres devises. De nombreux sites Internet mais aussi des magasins en dur acceptent cette monnaie dont l'un des principaux avantages réside dans le faible coût des frais de transaction.

Contrairement aux monnaies traditionnelles, le bitcoin n'est pas administré par une autorité bancaire unique, il fonctionne de manière décentralisée à travers un ensemble de nœuds. Ces derniers forment le réseau par lequel se font toutes les transactions. Un registre public sécurisé appelé blockchain ou « chaîne de blocs » tient l'historique de toutes ces opérations.

Le cours du bitcoin est très fluctuant

Des utilisateurs volontaires mettent à disposition leur temps et la puissance de calcul de leurs ordinateurs pour administrer la blockchain. Cette opération appelée le « minage » permet à ces personnes d'être rémunérées, en bitcoin bien sûr. La valeur du bitcoin est maintenue par les logiciels de minage qui adaptent l'intensité des calculs au nombre de mineurs actifs. Plus il y a de mineurs de bitcoin, plus les calculs sont complexes.

Pour utiliser les bitcoins, il faut au préalable créer un portefeuille virtuel que l'on va approvisionner en allant sur une bourse d'échange pour convertir des espèces ou en vendant des biens ou des services en ligne. Plusieurs plateformes proposent la conversion de dollars, euros ou yuans en bitcoins. Le taux de change de cette monnaie a connu de grandes variations qui sont suivies quotidiennement par des indices comme celui que propose CoinDesk. En 2011 par exemple, on obtenait un bitcoin pour 4,15 euros. Deux ans plus tard, en décembre 2013, il fallait débourser 860 euros. En décembre 2017, la valeur atteignait le chiffre vertigineux de 16.000 euros.

L'une des forces du bitcoin, qui est en même temps une faiblesse, est l'absence d'un cadre juridique. S'agissant d'une monnaie internationale, les législations existantes créent de grandes disparités d'approche. Certains pays comme la Russie ont choisi de rendre illégal le recours au bitcoin tandis que la France et les États-Unis n'ont pas encore décidé d'encadrer l'usage de cette monnaie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi