Opera vient de dévoiler un navigateur spécialement conçu pour gérer des portefeuilles de cryptomonnaies. Il se base sur le principe d’un Internet décentralisé, le Web3.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Kézako : comment crypte-t-on les données sur Internet ? La cryptographie est la plus ancienne forme de chiffrement. On trouve des traces de son utilisation jusqu'en 2.000 avant J.-C. Cette technique encore utilisée aujourd’hui, notamment sur le Web, dévoile ses mystères en vidéo grâce au programme Kézako d'Unisciel et de l'université Lille 1.

Célèbre pour son navigateur Web intégrant un VPNVPN, Opera s'investit maintenant dans les cryptomonnaies en lançant son « Crypto Browser ». L'inventeur du système de fenêtresfenêtres à onglets propose tout un universunivers basé sur le Web3, c'est-à-dire, un InternetInternet décentralisé. Sa philosophie, c'est que les données sont gérées par des blockchains et ne sont pas traitées par des plateformes fermées.

Les applicationsapplications qui fonctionnent au travers du navigateur s'appellent alors des DApps, pour applications décentralisées. La fonctionnalité principale de ce navigateur disponible en version bêtaversion bêta pour le moment est donc la gestion de portefeuilles de cryptomonnaies et des NFTNFT. Il prend en charge des cryptomonnaies comme l'EthereumEthereum, le Bitcoin, le Celo et le Nervos. La firme compte engager d'autres partenariats, notamment avec Polygon.

En route vers le Web3

Pas besoin d'extension donc, mais il reste cependant possible d'utiliser des portefeuilles tiers, tout en sécurité, même lorsque l'on pratique des opérations de copier-coller. Comme la pratique de la blockchain entraine des impacts environnementaux conséquents, Opera a également annoncé qu'il allait intégrer la norme Etherium 2.0 qui se veut plus économe en énergieénergie. De même, en plus de cette gestion de crypto, Opera donne également accès à son navigateur Web classique et également sa version dédiée aux joueurs. Ce nouveau navigateur est désormais disponible pour AndroidAndroid, Windows et les Mac. Une version iOSiOS devrait être publiée prochainement.