Les premiers utilisateurs du service Starlink de SpaceX atteignent jusqu’à 174 Mbps en réception. © SpaceX
Tech

Elon Musk détaille ses ambitions pour Starlink

ActualitéClassé sous :Internet , SpaceX , Constellation de satellites

[EN VIDÉO] Comment fonctionne Internet ?  Un peu, beaucoup, quotidiennement… Nous sommes de plus en plus nombreux à bénéficier d’un accès Internet et nous y passons toujours davantage de temps. Mais savons-nous comment cela marche, au fond ? C’est grâce à Internet que vous pouvez profiter de cet épisode de Kézako, dans lequel Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent le fonctionnement d’Internet. 

Une couverture mondiale et un investissement colossal, voici les deux objectifs pour Starlink, le service de connexion à Internet par satellite de SpaceX. Son fondateur, Elon Musk, s'est exprimé sur ses ambitions lors du World Mobile Congress 2021.

Elon Musk est intervenu cette semaine lors du Mobile World Congress 2021, le plus grand salon dédié à la téléphonie mobile. Le P.-D.G. de Tesla et de SpaceX a détaillé ses projets pour Starlink, son service de connexion à Internet par satellite. Le réseau compte déjà près de 1.800 satellites en orbite et 69.240 abonnés dans 12 pays, dont la France.

La prochaine étape pour ce service est de fournir une couverture mondiale « partout sauf aux pôles » d'ici le mois d'août. Elon Musk espère obtenir un total de 500.000 abonnés d'ici un an. Le but est de combler les zones blanches, qui ne sont pas déjà couvertes par la fibre et la 5G. Pour ce faire, Starlink a besoin de bases terrestres. L'entrepreneur milliardaire a indiqué avoir établi un partenariat avec deux grands opérateurs de télécommunications sans les nommer.

Un investissement total de 30 milliards de dollars

Pour atteindre cet objectif, le réseau comportera à terme un total de 12.000 satellites. Elon Musk a revu les coûts à la hausse, prévoyant un investissement total entre 20 et 30 milliards de dollars, contre « seulement » 10 milliards prévus en 2018. Selon lui, il faudra atteindre un investissement de 5 à 10 milliards de dollars avant que Starlink ne devienne rentable.

L'un des freins à l'adoption de cette technologie est le coût du terminal de 499 euros, auquel il faut ajouter 99 euros d'abonnement et 59 euros de frais de mise en service. Selon Elon Musk, chaque terminal coûte à l'entreprise plus de 1.000 dollars. Toutefois, SpaceX travaille sur une nouvelle technologie qui pourrait réduire le prix de vente à moins de 300 dollars. Cela pourrait le rendre plus compétitif en France, où des opérateurs Internet par satellite vendent déjà leurs propres kits de connexion à moins de 300 euros.

Pour en savoir plus

Starlink bientôt disponible partout dans le monde

Article de Sylvain Biget publié le 24/06/2021

Starlink, l'Internet par satellite de SpaceX, arrive dans la dernière phase de son déploiement avec le placement en orbite de 1.800 satellites en septembre.

Après l'annonce de l'accès au service Starlink en version bêta pour de nombreux territoires, dont la France, SpaceX devrait finaliser sa couverture mondiale en septembre selon Gwynne Shotwell, la présidente de la société. À cette échéance, le seul frein ne pourra être que réglementaire. Pour le moment, le service compterait déjà près de 100.000 abonnés et 500.000 personnes ont déjà passé des précommandes comme l'expliquait Futura le mois dernier.

Depuis les débuts du programme, au cours de 28 lancements, 1.800 satellites ont été envoyés et ils sont en train d'atteindre leur orbite progressivement. C'est justement à partir de septembre qu'ils devraient tous être en place et opérationnels. Si SpaceX parvient à tenir son calendrier -- et même aller au-delà, puisqu'il tablait sur 200 satellites de moins pour la même échéance --, c'est aussi grâce à un coup de pouce de l'agence de régulation des communication américaine (FCC).

Un coup de pouce de l’agence américaine des télécom

L'agence a permis à SpaceX de placer certains de ses satellites sur une orbite plus basse que celle prévue afin de couvrir un plus grand nombre de personnes. Cela ne s'est pas fait tout seul, mais avec le soutien d'une subvention de 885 millions de dollars pour aider Starlink à donner un accès très haut débit à 35 États des États-Unis. En attendant, les premiers clients de Starlink publient régulièrement des photos de la mise en place de leur antenne parabolique sur Reddit. D'ailleurs, il apparait que les fortes températures dans certains territoires aux États-Unis empêchent parfois le système de réception de fonctionner.

Rappelons qu'en France, le service est disponible en version bêta moyennant un abonnement mensuel de 99 euros et l'acquisition pour 499 euros d'un système de réception. Pour cette version bêta, le débit est pour le moment annoncé entre 50 et 150 Mbps avec une latence comprise entre 20 et 40 millisecondes. Mais,comme le nom de cette bêta l'annonce, « c'est mieux que rien » (Better Than Nothing) car le service a pour ambition de délivrer un débit de 1 Gbps à terme.


L'offre d'internet par satellite de Starlink est disponible en France

Article d'Edward Back publié le 11/05/2021

Le programme bêta de l'accès à Internet par satellite de SpaceX poursuit son déploiement international et est désormais disponible en France. L'abonnement est proposé à 99 euros par mois, il nécessitera l'achat des équipements, dont la parabole.

SpaceX, l'entreprise spatiale d'Elon Musk, poursuit le déploiement mondial de son service d'accès à Internet par satellite. La firme a lancé 60 nouveaux satellites le 9 mai et a annoncé avoir reçu plus de 500.000 précommandes. Désormais, les inscriptions au service Starlink sont ouvertes aux Français, et l'entreprise prévoit une couverture quasi mondiale cette année.

Les intéressés devront s'inscrire assez rapidement, puisque les commandes sont proposées « pour un nombre limité d'utilisateurs par zone de couverture », selon le site Web, et seront validées par ordre d'arrivée. Starlink annonce entre 50 et 150 mégabits par seconde en réception et une latence entre 20 et 40 millisecondes. Ces chiffres devraient s'améliorer au fur et à mesure des lancements de satellites.

Un abonnement à 99 euros par mois

Le service est proposé avec un abonnement mensuel de 99 euros par mois. Il faudra aussi compter l'achat du matériel à 499 euros, ce qui inclut notamment la parabole et le routeur Wi-Fi, et des frais d'expédition et de traitement de 59 euros. Starlink demande un acompte de 99 euros à payer au moment de l'inscription, le reste étant dû lorsque la commande aura été validée. À noter que l'acompte est remboursable et ne garantit pas un accès au service.

Starlink est encore en version bêta, et ce sans doute jusqu'à cet été, selon un tweet d'Elon Musk. À l'heure actuelle, le service n'est utilisable qu'à l'adresse pour laquelle il a été commandé. Toutefois, selon un autre tweet, cela devrait changer plus tard dans l'année après d'autres lancements de satellites et une mise à jour logicielle, ce qui permettrait d'avoir accès à Internet même en faisant du camping loin de toute civilisation...


Starlink : les premiers clients témoignent de leur expérience

Article d'Edward Back, publié le 03/11/2020

La bêta publique de Starlink, la connexion par satellite de SpaceX, vient de démarrer. Les premiers utilisateurs sont ravis et ont partagé leurs impressions sur la toile, avec des débits pouvant atteindre jusqu'à 174 Mbps.

SpaceX vient de commencer la bêta publique de Starlink, son offre d'accès à Internet par satellite. La connexion s'appuie sur une constellation de satellites. La firme en dénombre plus de 800 actuellement et le total pourrait atteindre 42.000 à terme. Les premiers utilisateurs ont reçu leur équipement et ont témoigné sur le site Reddit.

La bêta a été baptisée Better Than Nothing, soit « mieux que rien » en français, car le service actuellement fourni est encore loin du débit final qui devrait atteindre 1 Gbps. Pour cette beta, SpaceX a annoncé entre 50 et 150 Mbps et une latence de 20 à 40 millisecondes. L'utilisateur Reddit Wandering-coder a apporté son équipement en pleine forêt dans l'état de l'Idaho, loin de tout réseau mobile. Il a atteint 120 Mbps en réception, 12 Mbps en émission et une latence de 37 millisecondes.

Wandering-coder a testé son équipement Starlink en pleine nature, loin de tout réseau mobile. © Wandering-coder/Reddit

Jusqu’à 174 mégabits par seconde

Chez lui, avec la parabole posée à même le sol, les résultats sont encore plus prometteurs. Il a pu mesurer 135 Mbps en réception, 25 Mbps en émission et une latence de seulement 21 millisecondes. Selon lui, le streaming, la visioconférence et même les jeux fonctionnent parfaitement. D'autres utilisateurs ont obtenu des résultats similaires. Un utilisateur du Montana a même réussi à atteindre 174 Mbps en réception et 33 Mbps en émission. Les débits devraient augmenter au fur et à mesure du lancement de nouveaux satellites.

Le service Starlink nécessite toutefois un environnement dégagé pour pouvoir atteindre de tels débits. L'installation est simplifiée car la parabole est capable de s'orienter automatiquement. L'abonnement coûte 99 dollars par mois, auquel il faut ajouter 499 dollars pour acheter le matériel. Elon Musk a indiqué sur Twitter que des milliers de nouvelles invitations à la bêta devraient être envoyées aux clients américains cette semaine. Pour l'Europe, le service pourrait être approuvé dans les premiers pays dès février ou mars 2021.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !