Starlink est une mégaconstellation de satellites de la société SpaceX qui, à terme, pourrait compter jusqu’à 42.000 satellite. Vue d'artiste d'un des satellites de la constellation Starlink. © SpaceX

Sciences

Starlink

DéfinitionClassé sous :Constellation de satellites , starlink , SpaceX

Starlink est une mégaconstellation de satellites de la société SpaceX. Elle est destinée à fournir un accès Internet bon marché au-dessus de n'importe quelle région de la Terre et jusque dans les coins les plus reculés de la Planète. À terme, elle pourrait compter jusqu'à 42.000 satellites, tous situés en orbite basse à des altitudes comprises entre 330 kilomètres et 1.320 kilomètres.

Connecter à Internet la totalité de la population mondiale

La totalité de ces satellites seront mis en orbite par des lanceurs de SpaceX, essentiellement des Falcon 9 d'occasion. Au 1er mars, 242 satellites avaient déjà été mis en orbite, dont les deux prototypes Tintin A et B (février 2018). Sa mise en service partielle est prévue dans le courant du second semestre 2020 aux États-Unis et au Canada. Starlink estime qu'il pourra commencer à fournir un service limité, à partir de 400 satellites, soit 610 Mb/s. Avec 800 satellites, la connexion devrait passer à 1 Gb/s.

Les 60 premiers satellites de la constellation Starlink. Ils sont ici vus sur leur dispenser, quelques instants avant qu'ils soient libérés dans l'espace. © SpaceX

Polémique

Du fait de ce nombre très important de satellites, cette mégaconstellation suscite de nombreuses controverses en raison des risques avérés qu'elle pourrait faire peser sur l'activité des satellites en orbite basse (pannes, collisions, perte de contrôle). À cela, s'ajoute que, malgré le faible nombre de satellites en orbite (240), ces derniers perturbent déjà les observations des astronomes et des personnalités scientifiques et politiques qui se voient contraints de monter au créneau pour alerter les pouvoirs publics au sujet de la pollution lumineuse engendrée par les satellites Starlink.

Du côté de SpaceX, on prend évidemment très au sérieux ces deux sujets et Elon Musk en personne s'est engagé à trouver des solutions pour réduire l'impact de sa constellation sur les observations astronomiques depuis le sol terrestre et éviter de saturer l'orbite basse. 

Si 12.000 satellites Starlink sont effectivement lancés, ils deviendront plus nombreux que le nombre d'étoiles visibles à l'œil nu ! Cela dit, bien que le projet prévoit un total de 42.000 satellites, il faut savoir qu'un millier de ses satellites sont nécessaires pour fournir un service de qualité -- comprendre un débit et une latence adaptés aux besoins de façon à couvrir l'ensemble de la planète et les zones commercialement attractives. Dit autrement, SpaceX adaptera le nombre de satellite en orbite en fonction de son succès commercial et dès que les contraintes d'accès à la bande passante se feront sentir.

Il ne faut pas oublier que SpaceX n'est pas le seul projet de méga-constellation de satellites Internet. On peut citer en exemple la constellation Kuiper d'Amazon qui devrait compter 3.500 satellites et celles de OneWeb (648 satellites) et de la russe Startrocket (200 satellites).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi