SpaceX : lancement réussi de 60 satellites de la constellation Starlink

Classé sous :SpaceX , starlink , constellation Starlink

SpaceX poursuit le déploiement de sa constellation Starlink, en concurrence directe avec celle de OneWeb. Les deux constellations font le pari de fournir un accès Internet bon marché au-dessus de n'importe quelle région de la Terre et jusque dans les coins les plus reculés de la planète. Pour fournir ce service mondial qu'elles promettent et pour être efficaces, ces constellations nécessitent un très grand nombre de satellites. Au moins 648 pour OneWeb et 2.000 pour Starlink, mais les deux constellations pourraient en compter bien plus. Les satellites des deux constellations fonctionneront en bande Ka et Ku.

Après un premier lot de 60 satellites Starlink envoyés en orbite en mai 2019, SpaceX a lancé hier un deuxième lot de 60 unités depuis la base de lancement de Cap Canaveral en Floride. Le Falcon 9 utilisé était d'occasion. L'étage principal avait servi auparavant à trois reprises : en juillet 2018 pour lancer 10 satellites de la constellation Iridium Next, au mois d'octobre 2018 pour lancer le satellite Saocom-1A puis en février 2019 pour lancer le satellite Nusantara Satu et l'atterrisseur lunaire de SpaceIL, Beresheet. Quant aux coiffes, elles avaient servi sur le Falcon Heavy utilisé en avril de cette année pour lancer Arabsat-6A.

Les satellites ont été correctement placés en orbite à 280 kilomètres d'altitude. Ils rejoindront leur position définitive avec leur propre système de propulsion électrique dès que les contrôleurs au sol se seront assurés de leur bon fonctionnement. Du décollage du lanceur à la séparation des satellites, la mission a duré 60 minutes. Quant à l'étage principal, il est retourné se poser sur une plateforme située au large des côtes de Floride.

Décollage du lanceur Falcon 9 avec à son bord 60 satellites de la constellation Starlink. © SpaceX (capture vidéo)