SpaceX : 60 satellites de plus dont un sombre pour Starlink

Classé sous :Astronomie , SpaceX , starlink

Soixante satellites de plus ont été mis en orbite avec succès ce lundi par SpaceX pour compléter son futur réseau internet. Celui-ci compte désormais 180 unités et il devrait être mis en service - uniquement aux États-Unis et au Canada - dès cette année, mais après au moins encore deux autres lancements de ce type.

Plus tard, Starlink devrait permettre aux internautes situés dans des endroits isolés - ou à bord d'avions ou de bateaux - d'accéder à un réseau internet de qualité. Pour cela, il devrait être nécessaire de mettre encore plusieurs dizaines de séries de satellites supplémentaires en orbite. Gwyne Shotwell, le président de SpaceX a d'ailleurs annoncé, le mois dernier, que la société procédera à quelque chose comme 35 à 38 lancements dans le courant de l'année.

Il est à noter que l'un des minisatellites lancés en ce début 2020 est recouvert d'un revêtement sombre destiné à limiter les réflexions dont se plaignent depuis plusieurs mois les astronomes du monde entier. « Il est encore trop tôt pour savoir si ce revêtement est efficace. Quoi qu'il en soit, il ne constitue qu'une première étape et ne suffira pas à résoudre les problèmes des astronomes avec Starlink », remarque Jeff Hall, directeur de l'observatoire Lowell à Flagstaff (États-Unis).

SpaceX est désormais l’opérateur disposant de la plus importante flotte de satellites commerciaux au monde. © SpaceX
Pour en savoir plus

Regardez le cortège de 60 satellites de SpaceX défiler cette nuit

Article de Floriane Boyer, publié le 30/05/2019

Un cortège de soixante objets lumineux clairement identifiés défilent dans le ciel nocturne depuis le 24 mai dernier, suscitant ravissement chez les uns et frustration chez les autres. Ce sont les premiers satellites de la constellation Starlink de SpaceX, qui en comptera à termes 12.000 dans le but d'assurer une couverture Internet globale, soit davantage que le nombre d'étoiles visibles à l'œil nu sur la voûte céleste (environ 9.000). À peine un jour après le lancement, la procession de satellites a été repérée par l'archéologue et astronome Marco Langbroek alors qu'elle passait au-dessus de l'Europe du Nord. 

Vidéo du cortège de soixante satellites Starlink prise par Marco Langbroek dans la nuit du 24 au 25 mai 2019 aux Pays-Bas. © Marco Langbroek

Les satellites Starlink sont visibles à l'œil nu, plusieurs fois par nuit, puisqu'ils font le tour de la Terre en 90 minutes environ, comme la Station spatiale internationale (ISS). Plusieurs sites de suivi des satellites sont d'ores et déjà sur le qui-vive et vous annoncent les prochains passages du cortège de Starlink dans le ciel de votre ville, tels CalSky.com, N2YO.com et me.cmdr2.org/starlink. Apparaissant comme des étoiles de luminosité relativement faible (entre +6,5 et +4 de magnitude apparente) mais suffisante pour faire craindre dans un futur proche des nuisances sur les observations astronomiques, les satellites évoluent actuellement sur une orbite basse d'environ 440 km d'altitude. Le cortège très serré devrait éclater un peu dans les prochains jours, car ils vont rejoindre indépendamment une orbite de croisière à 550 km d'altitude.