Sciences

L'astronaute européen Tim Peake en route pour l'ISS

ActualitéClassé sous :accès à l'espace , vol habité , station spatiale internationale

Trois mois après le retour sur Terre de l'astronaute danois Andreas Mogensen, Tim Peake, astronaute britannique de l'Agence spatiale européenne, s'apprête à rejoindre dans quelques heures la Station spatiale internationale. Si le séjour de l'astronaute danois avait été de courte durée, seulement 7 jours à bord du complexe orbital, celui de Tim Peake durera six mois. Ce sera la huitième mission de longue durée d'un astronaute de l'Esa.

Le lanceur Soyouz sur son pas de tir. À son sommet, la capsule Soyouz TMA-19M qui embarquera le Britannique Tim Peake et ses deux collègues. © Esa, S. Corvaja

La rotation des équipages à bord de la Station spatiale internationale se poursuit. Après le retour sur Terre d'Oleg Kononenko, Kjell Norwood Lindgren et Kimiya Yui, un nouvel équipage de trois personnes s'apprête à rejoindre le complexe orbital, dont le Britannique Tim Peake de l'Agence spatiale européenne. Cet ancien pilote d'hélicoptère de l'armée s'envolera à bord d'une capsule Soyouz en compagnie du cosmonaute russe Youri Malentchenko, dont ce sera le sixième vol et l'Américain Tim Kopra (Nasa) qui volera pour la deuxième fois. Le lancement du Soyouz est prévu dans la matinée de ce 15 décembre, à 11 h 03 (heure TU, donc 12 h 03 en France métropolitaine).

Grand passionné de physique quantique et de cosmologie, Tim Peake a nommé sa mission Principia du nom du principal ouvrage d'Isaac NewtonPrincipes mathématiques de la philosophie naturelle. Principia est aussi la huitième mission de longue durée d'un astronaute de l'Agence spatiale européenne.

Tim Peake à l'entraînement dans le simulateur Soyouz de la Cité des étoiles, près de Moscou. © Esa, Tim Peake

Peake courra le marathon de Londres en apesanteur

Sans surprise, la science est une partie importante de la mission. Dans son programme, l'astronaute réalisera plus de trente expériences scientifiques pour le compte de l'Esa dans des domaines très variés, qu'il réalisera essentiellement à l'intérieur du laboratoire scientifique Columbus. Il prendra part également à une douzaine d'activités de recherche pour les autres partenaires de la Station. On notera également que Tim Peak emportera dans ses bagages deux ordinateurs miniatures Raspberry Pi munis chacun d'une carte Astro Pi, bardée de capteurs. Au sol, dans le cadre d'un concours organisé par l'Agence spatiale britannique, des écoliers pourront développer des applications. Les gagnants les verront installées et utilisées en orbite par Peake lui-même. Les données acquises par les Astro Pi seront ensuite distribuées aux équipes gagnantes.

Également passionné de course à pied, Tim Peake va courir un marathon dans l'espace. En effet, le 24 avril 2016, il prendra part à la version numérique du marathon de Londres (Digital Virgin Money London Marathon), qui permet d'y participer à distance grâce à des avatars en réalité augmentée. L'astronaute couvrira les 42 kilomètres sur le tapis de course de l'ISS. Il sera le premier homme à réaliser cet exploit mais pas le premier humain car en avril 2007, l'Américaine Sunita Williams a participé de cette manière au marathon de Boston. Il y a donc un record à battre : 4 heures 23 minutes 46 secondes.

Tim Peake fait partie de la dernière promotion de l'Esa (2009) qui compte six astronautes. Il est le cinquième d'entre eux à voler dans l'espace. L'Italien Luca Parmitano fut le premier à partir dans le cadre de la mission Volare, de fin mai à novembre 2013, suivi de l'Allemand Alexander Gerst, lors de la mission Blue Dot de mai à novembre 2014. L'Italienne Samantha Cristoforetti a réalisé la mission Futura de novembre 2014 à juin 2015 et Andreas Mogensen, dernier astronaute européen à rejoindre le complexe orbital, a réalisé sa mission du 2 au 11 septembre 2015.

Quant à Thomas Pesquet, qui, après le départ de Tim Peake, sera le seul astronaute de cette promotion à n'avoir pas encore volé, il partira en décembre 2016 vers l'ISS pour y séjourner au moins six mois (ce sera la mission Proxima). Huit ans après Léopold Eyharts, Thomas Pesquet sera le dixième astronaute français à voler dans l'espace. Par ailleurs, en mai 2017, l'astronaute de l'Esa Paolo Nespoli réalisera un troisième séjour à bord de la Station, d'une durée de cinq mois, dans le cadre d'un accord entre la Nasa et l'Agence spatiale italienne.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi