Dans la confection du pain d'épices ou d'autres préparations culinaires il est possible de substituer la pulpe de gingembre par son huile essentielle en moindre quantité. © Андрій Пограничний, Fotolia
Santé

Huile essentielle de gingembre : quelles sont ses vertus ?

Question/RéponseClassé sous :huiles essentielles , gingembre , qualités nutritionnelles du gingembre

L'huile essentielle de gingembre est également appelée Zingiber officinale. Elle provient de la distillation du rhizome. Ses bienfaits concernent la santé, le bien-être mais aussi la beauté.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Curcuma : les différents bienfaits de l'épice or  Le curcuma, l'ingrédient principal du curry, est paré de plusieurs vertus, désignées par la tradition et plus ou moins retrouvées par la science. Cette épice est manifestement active contre un certain nombre de maux, avec notamment un effet anti-inflammatoire notoire. 

L'utilisation millénaire du gingembre a depuis longtemps fait la démonstration de son efficacité contre bien des maux.

L'huile essentielle de gingembre pour la santé

Le gingembre est reconnu depuis plusieurs millénaires comme étant un traitement efficace contre les nausées, quelles que soient leurs origines (grossesse, anesthésie, transports). Il permet de lutter contre les indigestions, les flatulences et est particulièrement indiqué en cas de constipation. On préconise alors de prendre une à deux gouttes d'huile essentielle de gingembre dans du miel trois fois par jour. L'huile essentielle de gingembre est un tonique puissant, elle redonne de la vigueur au système veineux. C'est pourquoi quelques gouttes dans une crème neutre suffisent à la transformer en crème anti-jambes lourdes. S'il agit sur le système veineux, il est aussi indiqué dans le traitement de l'impuissance masculine et pourrait également agir sur la libido féminine. Trois gouttes d'huile essentielle de gingembre mélangées à cinq gouttes d'huile végétale de noisette font une huile de massage à appliquer soit dans le bas du dos pour le tonus sexuel, soit sur l'abdomen pour soulager la constipation.(1)

Les atouts bien-être de l'huile essentielle de gingembre

Quelques gouttes d'huile essentielle de gingembre sur un mouchoir, que l'on peut respirer autant que l'on veut, ont tendance à soulager les personnes sujettes au mal des transports. Il existe également des diffuseurs d'huile essentielle que l'on branche sur l'allume-cigare. Vous pouvez compléter avec de l'huile essentielle d'agrume et de menthe poivrée en fonction de votre sensibilité.

Le gingembre frais peut être replanté en pot pour une production à la maison. © jonnysek, Fotolia

Le gingembre pour la beauté des cheveux

Cette huile essentielle synonyme de tonus est idéale en soin capillaire. C'est bien connu, sous forme alimentaire, une cure de gingembre permet d'accélérer la pousse des cheveux. Mais on connaît moins les vertus de l'huile essentielle contre la chute des cheveux. En effet, l'huile essentielle de gingembre réveille le système sanguin du cuir chevelu. Les fins capillaires souvent mal irrigués au sommet du crâne seront dynamisés par une lotion à base de gingembre. Voici une recette 100 % tonus à appliquer en eau de rinçage après le shampoing : faites infuser trois cuillerées à café de romarin dans 190 ml d'eau, laissez refroidir, filtrez, puis ajoutez 10 ml de vinaigre de cidre et 20 gouttes d'huile essentielle de gingembre. Le vinaigre permet de chasser le calcaire et donne plus de brillance à vos cheveux.

À noter : les effets thérapeutiques ainsi que les dosages ici indiqués(1) sont issus des trois ouvrages suivants : Ma bible des huiles essentielles, Les huiles essentielles chémotypées, L'Encyclopédie des plantes médicinales(référencés ci-dessous).

Note. La phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d'espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourez régulièrement à la phytothérapie.

Bibliographie :

  • Guide des plantes qui soignent, édition Vidal, 2010.
  • L'Encyclopédie des plantes médicinales, édition Larousse, 2001 et 2017.
  • Les plantes médicinales, Institut européen des substances végétales, mars 2015. 
  • Ma bible des huiles essentielles, Danièle Festy, éditions Leduc.s, 2017.
  • Les huiles essentielles chémotypées, Dominique Baudoux et M.L. Breda, édition JMO.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !