La polypose nasale est une inflammation chronique des muqueuses nasales et du sinus. © hans12, Adobe Stock
Santé

Polypose naso-sinusienne : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :médecine , fosse nasale , polypes

La polypose nasale, ou polypose naso-sinusienne (PNS) est la forme la plus fréquente de rhinosinusite chronique, due au développement de polypes dans la muqueuse et les fosses nasales. Elle touche environ 1 million de personnes en France, soit 2,1 % de la population selon Sanofi. La maladie démarre généralement avant 30 ans, mais fait souvent l'objet d'un retard diagnostic important.

Causes de la polypose nasale

La polypose naso-sinusienne est due au développement de polypes sur la muqueuse des fosses nasales et des sinus. Les polypes sont des excroissances de consistance molle, indolores et non cancéreuses, mais qui peuvent s'avérer envahissantes. Ils résultent d'une inflammation chronique, dont la cause est inconnue dans 80 % des cas. La polypose nasale est parfois attribuée à l'asthme, une allergie, une sensibilité à un médicament (par exemple, intolérance à l'aspirine) ou des troubles du système immunitaire. Certaines maladies rares comme la mucoviscidose ou le syndrome de Churg-Strauss (inflammation des vaisseaux sanguins) peuvent aussi entraîner des polypes.

La polypose naso-sinusienne est due aux développement de polypes en « goutte d’eau » sur les muqueuses nasales et les sinus. © rob3000, Adobe Stock

Symptômes de la polypose nasale

Les polypes de petite taille sont asymptomatiques, mais des polypes plus importants peuvent obstruer la fosse nasale et empêcher la respiration. Ils favorisent aussi les infections respiratoires.

  • rhinorrhée (nez qui coule)
  • nez obstrué (difficultés à respirer)
  • sensation d'écoulement postérieur
  • maux de tête
  • douleurs faciales au front, à l'œil ou aux dents
  • perte du goût et de l'odorat (anosmie)
  • ronflement
  • apnée du sommeil
  • crise d'asthme (sur un terrain asthmatique)

La polypose nasale entraîne aussi des répercussions psychologiques : 57 % des anosmiques déclarent avoir perdu l'envie de manger et 42 % se sont déjà senties déprimées, selon une enquête de Sanofi de 2021. À noter que près de 17 % des patients souffrant de polypose nasale présentent aussi une dermatite atopique.

Traitement de la polypose nasale

La polypose nasale est une maladie difficile à traiter définitivement. La plupart des patients ont recours à des méthodes « naturelles », à base d'eau de mer en spray ou d'huiles essentielles, mais l'amélioration des symptômes reste partiel et transitoire. La polypose nasale peut également être traitée avec des corticoïdes nasaux ou oraux, mais sur une durée limitée pour éviter les effets secondaires liées à un usage excessif. Des antihistaminiques ou des antibiotiques peuvent être prescrits au cas par cas.

Selon Sanofi, 46 à 78 % des patients auront donc besoin d'une ou plusieurs interventions chirurgicales mais les polypes récidivent très souvent après l'opération. Cette dernière consiste à insérer un petit tube (endoscope) dans la narine, à retirer les polypes et à réaliser une ouverture des sinus pour faciliter le passage de l'air.

Afin de diminuer les risques de récidive, il est conseillé d'avoir une bonne hygiène du nez (lavage régulier avec du sérum physiologique), d'éviter les substances irritantes pour les voies aériennes (allergènes, tabac, poussière...), d'humidifier l'air de sa maison et de bien soigner son asthme le cas échéant.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Quelle est la quantité d'eau dans le corps humain ?  Réponse à cette question : cela dépend ! La proportion diminue au cours de la vie, depuis les 80 % du fœtus jusqu'aux 50 % de la personne âgée. Entre les deux, la femme adulte en retient environ 55 % et un homme plutôt 60 %. Et à l'intérieur du corps, la quantité varie largement selon les tissus. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !