Réalisation d'un soin oculaire avec du sérum physiologique. © JPC-Prod, Adobe Stock
Santé

Sérum physiologique : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Santé , Corps humain , Vue

Quotidiennement utilisé, le sérum physiologique est un incontournable de la trousse à pharmacie. Il est composé d'eau distillée stérile et de chlorure de sodium à 0,9 %. Transparent, légèrement salé, il ne provoque pas de douleur au cours de son application sur la peau ou les muqueuses. Cette solution aux multiples usages est commercialisée sous différentes formes (unidose, spray, produit injectable).

Intérêt du sérum physiologique

Les cellules de notre organisme sont entourées par une membrane plasmique définissant ainsi le milieu extracellulaire et intracellulaire. Cette membrane, semi-perméable, laisse circuler passivement certaines molécules et l'eau. Selon le phénomène d'osmose, l'eau va spontanément passer du milieu le moins concentré vers le milieu le plus concentré jusqu'à l'état d'équilibre.

Afin de préserver cet équilibre et le bon fonctionnement des cellules, le milieu extracellulaire doit être à une concentration en soluté proche de celle du cytoplasme. Si l'environnement est hypertonique (la concentration en soluté est supérieure à celle du cytoplasme), l'eau quitte la cellule dont le volume diminuera. À l'inverse, dans un milieu hypotonique (concentration inférieure à celle du cytoplasme), l'eau pénètre dans la cellule qui gonflera jusqu'à éclater (lyse osmotique).

Le sérum physiologique contenant 9 g/l de chlorure de sodium remplit les exigences de l'équilibre osmotique et est parfaitement toléré par le corps.

Hémolyse et plasmolyse des globules rouges selon la concentration du milieu extracellulaire. © LadyofHats, Wikipedia Commons, CC0

Les utilisations du sérum physiologique

En milieu hospitalier, le sérum physiologique est présent dans les poches à perfusion. Son injection est indiquée dans les cas de déséquilibre hydroélectrolytique ou de déshydratation. Par ailleurs, associé à d'autres molécules, il permet de véhiculer ou de diluer d'autres agents thérapeutiques pour une administration parentérale veineuse.

Parfaitement toléré par les muqueuses, il est fréquemment utilisé pour les inhalations d'aérosols, l'hygiène nasale et oculaire et le lavage des plaies pour le nourrisson, l'enfant ou l'adulte.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !