Planète

Amérique du Nord : péninsule de Kenai, Grand Prismatic Spring, îles Exumas aux Bahamas…

Dossier - La Terre vue du ciel
DossierClassé sous :Voyage , Incontournables , ciel

Yann Arthus-Bertrand est depuis toujours un amoureux de la nature. Appréciez la beauté qui vous entoure en découvrant la Terre vue du ciel et, à votre manière, engagez-vous pour la respecter et préserver l'avenir de la biodiversité. C'est essentiel !

  
DossiersLa Terre vue du ciel
 

L'Amérique du Nord, cette partie septentrionale de l'Amérique, est le deuxième des cinq continents du globe par sa taille, comprenant le Canada, les États-Unis et le Mexique. Elle est limitée à l'est par l'océan Atlantique, au nord par l'océan Arctique, à l'ouest par l'océan Pacifique et au sud par l'isthme de Tehuantepec, au Mexique, qui la sépare de l'Amérique centrale. Cet ensemble comprend également le Groenland, la plus grande île du globe, la collectivité territoriale française de Saint-Pierre-et-Miquelon et la dépendance britannique des Bermudes (deux archipels de l'océan Atlantique).

L'Amérique du Nord ressemble à un triangle dont la base serait sa partie septentrionale. Sa masse continentale occupe en grande partie les latitudes moyennes, avec une partie considérable au nord du cercle polaire Arctique et une partie moins importante au sud du tropique du Cancer.

Barracuda Keys, Archipel des Keys, Floride, États-Unis (24°43’ N - 81°38’ O). Au nord-est de Key West, la capitale de ce petit archipel corallien, ces îlots inhabités couverts de mangroves sont nés de l’accumulation de sables coralliens grâce au jeu incessant des vagues et des courants du détroit de Floride qui relie l’océan Atlantique au golfe du Mexique, combiné au passage certaines années des cyclones dont les ondes de tempête peuvent les submerger complètement. © Yann Arthus-Bertrand - Tous droits réservés

Barracuda Keys, Archipel des Keys, Floride, États-Unis (24°43’ N - 81°38’ O). Au nord-est de Key West, la capitale de ce petit archipel corallien, ces îlots inhabités couverts de mangroves sont nés de l’accumulation de sables coralliens grâce au jeu incessant des vagues et des courants du détroit de Floride qui relie l’océan Atlantique au golfe du Mexique, combiné au passage certaines années des cyclones dont les ondes de tempête peuvent les submerger complètement. © Yann Arthus-Bertrand - Tous droits réservés

Le continent s'étire d'est en ouest sur près de 176° de longitude, de la longitude 12° ouest (Nordost Rundingen, au nord-est du Groenland) à la longitude 172° est environ (extrémité occidentale de l'île Attu, en Alaska).

Position de l'Amérique du Nord sur le globe terrestre. © Futura-Sciences

Du nord au sud, l'Amérique du Nord s'étend sur quelque 69°, de la latitude 83° ; nord (cap Morris Jesup à l'est du Groenland) à la latitude 14° nord environ (sud du Mexique). La superficie totale de l'Amérique du Nord couvre 23,5 millions de km2 environ.

États-Unis : le Grand Prismatic Spring, parc national de Yellowstone, Wyoming

Situé sur un plateau volcanique qui chevauche les États du Montana, de l'Idaho et du Wyoming, Yellowstone est le plus ancien parc national du monde. Créé en 1872, il s'étend sur 9.000 km² et présente la plus grande concentration de sites géothermiques du globe, avec plus de 10.000 geysers, fumerolles et sources chaudes.

Source chaude du Grand Prismatic, parc national de Yellowstone, Wyoming, États-Unis (44°31’ N - 110°50’ O). Situé sur un plateau volcanique qui chevauche les États du Montana, de l’Idaho et du Wyoming et créé en 1872, Yellowstone est le premier et plus ancien parc national du monde. Alors que les États-Unis achevaient la conquête de l’Ouest et massacraient les derniers bisons, certains eurent l’intuition que la nature devait être protégée. Le parc s’étend sur 9.000 km² et présente la plus grande concentration de phénomènes géothermiques du globe, avec plus de 300 geysers, et des milliers de fumerolles et sources chaudes. © Yann Arthus-Bertrand - Tous droits réservés

D'un diamètre de 112 m, le Grand Prismatic Spring est le bassin thermal le plus vaste du parc, et le troisième au monde par sa taille. Le spectre de couleurs qui lui a valu son nom est dû à la présence d'algues microscopiques dont la croissance dans l'eau chaude, au cœur de la vasque, diffère de celle de la périphérie où la température est moins élevée.

Réserve de Biosphère depuis 1976, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1978, le parc national de Yellowstone reçoit en moyenne 3 millions de visiteurs chaque année. Le continent nord-américain, où sont situés les cinq sites naturels les plus fréquentés du monde, accueille annuellement plus de 70 millions de touristes (1/10 du tourisme mondial), qui lui apportent 1/5 des recettes mondiales de l'activité touristique.

Bahamas : îlots et fonds marins Exuma Cays

L'archipel des Bahamas, qui tire son nom de l'espagnol baja mar (hauts-fonds), s'étend en arc de cercle dans l'océan Atlantique sur près de 1.200 km (14.000 km2 de terres émergées), de la Floride à Saint-Domingue. Il est constitué de plus de 700 îles (29 habitées en permanence) et de quelques milliers d'îlots rocheux coralliens, appelés cayes.

C'est dans ces îles, plus précisément à Samana Cay, que Christophe Colomb accosta le 12 octobre 1492 lors de son premier voyage vers le Nouveau Monde. Centre de piraterie important du XVIe au XVIIe siècle, les Bahamas devinrent possession anglaise en 1718 jusqu'à leur indépendance, en 1973.

Îlot et fond marin, Exuma Cays, Bahamas (24°28’ N - 76°46’ O). Ces eaux limpides abritent l’un des univers sous-marins les plus riches du monde. Situé au sud-est de la Floride et au nord d’Haïti et de Cuba, l’archipel des Bahamas est constitué de plus de 700 îles ou îlots d’origine corallienne. Près de 260 000 ha marins et terrestres d’une exceptionnelle biodiversité sont aujourd’hui protégés par le Bahamas National Trust. © Yann Arthus-Bertrand - Tous droits réservés

Le pays est aujourd'hui un paradis fiscal dans lequel n'existe aucun impôt sur le revenu. Il tire l'essentiel de ses ressources des activités bancaires (20 % du PNB), mais surtout du tourisme (60 % du PNB), qui emploie deux insulaires sur trois. En outre, plus d'un millier de navires, soit près de 3 % de la flotte de commerce internationale, sont enregistrés sous pavillon de complaisance bahaméen. Les Bahamas sont également devenues l'une des plaques tournantes pour le transit de la drogue (cannabis, cocaïne) à destination des États-Unis.

Etats Unis : agriculture près de Pullman, État de Washington

Surnommé Evergreen State, « État toujours vert », l'État de Washington développe depuis des décennies la culture du blé, s'efforçant aujourd'hui de l'adapter à la topographie du terrain afin de ménager un sol fragilisé par d'anciennes pratiques agricoles érosives.

L'« agro-business », qui allie agriculture, industrie, recherche et investissements financiers, maintient les États-Unis au premier rang mondial pour les exportations de céréales (environ 30 % du total mondial), la production de maïs (37 % du total) et de soja (30 % de la récolte planétaire). Des modifications génétiques effectuées notamment sur des semences de maïs et de soja ont permis de créer des variétés résistantes aux parasites ou tolérantes aux herbicides, censées augmenter les rendements.

Agriculture près de Pullman, État de Washington, Etats-Unis (46°42’ N - 117°12’ O). Surnommé Evergreen State, «État toujours vert », l’État de Washington développe depuis des décennies la culture du blé et de l’orge, s’efforçant aujourd’hui de l’adapter à la topographie du terrain afin de ménager un sol fragilisé par d’anciennes pratiques agricoles érosives. L’« agro-business », qui allie agriculture, industrie, recherche et investissements financiers, maintient les États-Unis au premier rang mondial pour les exportations de céréales (environ 30 % du total mondial). © Yann Arthus-Bertrand - Tous droits réservés

Alors que ces organismes génétiquement modifiés (OGM) sont encore l'objet d'interdictions et de vives controverses à travers le monde, notamment en raison du peu de connaissances relatives à leurs effets sur l'environnement et la santé, leur mise en culture est déjà largement répandue en Argentine, au Canada et surtout aux États-Unis, où la moitié du soja est génétiquement modifiée.

Alaska : îlot boisé sur un lac de la péninsule de Kenai

En Alaska, plus grand état américain avec 1.500.000 km2 (soit un cinquième des États-Unis), la péninsule de Kenai, sur la côte méridionale est, contrairement à la majeure partie du territoire, préservée du permafrost (gel permanent du sol) par un climat océanique tempéré.

États-Unis, Alaska. Région d'Anchorage. Glacier Knick. Petits îlots en automne. © Photo Yann Arthus-Bertrand - Tous droits réservés

Elle présente des paysages de forêts et de lacs dont les eaux claires reflètent le ciel avant que l'hiver ne les transforme en glace.

Très poissonneux, ces lacs foisonnent de truites arc-en-ciel et de brochets nordiques, mais surtout de saumons qui remontent les cours d'eau de la péninsule en été et font le bonheur des ours noirs et des grizzlys de la région. Ces saumons font également l'objet d'une pêche sportive et commerciale ; 10 millions d'entre eux sont capturés chaque année et alimentent les industries de conditionnement de l'Alaska, qui fournissent pour moitié les conserveries de saumon du monde.