Christophe Colomb débarquant dans les « Indes occidentales » ou Antilles, les prenant pour les Indes. Malgré cette erreur, l’explorateur ouvre les portes vers le Nouveau Monde. © Architect of the Capitol, Flickr

Sciences

Qui a vraiment découvert l’Amérique ?

Question/RéponseClassé sous :Grandes découvertes , amérique , peuplement des Amériques

L'Amérique, généralement associée à Christophe Colomb, est baptisée en l'honneur d'Amerigo Vespucci, mais était déjà peuplée par des millions d'aborigènes avant l'arrivée des Européens... Ce véritable casse-tête suscite évidemment des controverses.

En 1492, Christophe Colomb a accosté aux Antilles. Certes, il pensait avoir atteint les Indes et n'avait pas touché le continent américain. Mais pour les Européens, enfermés dans les connaissances des Anciens, le navigateur espagnol a contribué à faire naître une nouvelle vision du monde et lancer les siècles des grandes découvertes.

Au cours de ses quatre expéditions, Colomb aurait finalement touché les côtes de l'Amérique centrale et du Sud. Cependant, le Nouveau Monde doit son nom à Amerigo Vespucci. Les experts sont divisés quant au nombre de ses voyages, mais l'explorateur italien aurait découvert la Guyane, puis le Brésil, vers 1499-1500.

L’Amérique, dérivée du latin Americus, apparaît pour la première fois en 1507 sur une carte du monde : Universalis Cosmographia (Cosmographie universelle). D’après le cartographe, Martin Waldseemüller, Vespucci était le véritable découvreur du Nouveau Monde. © Library of Congress, Wikimedia Commons

Cinq cents ans plus tôt, vers l'an 1000, les Vikings peuplaient déjà l'Amérique, du moins l'extrême nord canadien. Ils auraient voyagé depuis l'Islande et le Groenland, sous occupation viking à l'époque. Des sites archéologiques retrouvés sur le continent, notamment le village de L'Anse aux Meadows à Terre-Neuve-et-Labrador, daté du XIe siècle, attestent de leur présence.

L’Amérique avant l’arrivée des Européens

Avant les Européens, les Austronésiens, ancêtres des populations polynésiennes actuelles, se seraient aventurés en Amérique du Sud vers 500-700 après J.-C. Ces navigateurs ont colonisé la majorité des îles d'Océanie et du Pacifique, et pourraient avoir atteint l'Amérique aussi.

D'ailleurs, l'analyse ADN des patates douces polynésiennes, originaires des Andes, montre que cette lignée diffère de celle importée en Europe après la découverte du Nouveau Monde. Des explorateurs austronésiens ont donc rapporté ces légumes d'Amérique du Sud avant l'arrivée des Européens.

Mais les premiers conquérants de l'Amérique, ancêtres des Amérindiens, sont des populations d'Homo sapiens venues d'Asie et de Sibérie. Elles auraient traversé, entre 30.000 et 15.000 ans avant notre ère, une bande de terre appelée Béringie reliant alors l'Alaska et la Sibérie. En témoignent des traces et des outils datant de cette époque, et des fossiles âgés de -13.000 à -12.000 ans, retrouvés sur tout le continent américain. Sauf que là encore, le débat est toujours ouvert...

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Pérou, Planète Extrême : plongez au cœur de la jungle amazonienne  Lorsqu’un photographe professionnel et un journaliste scientifique s’associent pour réaliser un film sur le cycle de l’eau en Amérique du Sud, cela donne Pérou, Planète Extrême. Découvrez un extrait de ce superbe documentaire produit par French Connection Films.