Planète

Les insectes « généralistes » : capucins, blattes et compagnie

Dossier - Les ravageurs, menace pour nos céréales
DossierClassé sous :botanique , médecine , céréales

-

Des champignons aux rats en passant par les bactéries, ou encore les oiseaux : beaucoup de ravageurs en veulent aux céréales cultivées par l’Homme ! Ce dossier vous propose un tour d’horizon de ces amateurs de grains, et des menaces qu’ils représentent pour nous.

  
DossiersLes ravageurs, menace pour nos céréales
 

Certains insectes ne s'attaquent qu'aux grains et aux céréales, comme vu à la page précédente. D'autres, comme les capucins, font aussi un festin de denrées variées, parmi lesquelles le manioc. Voici quelques exemples de ces coléoptères.

Blattes. © Daderot CCO

Les capucins des grains (Rhizopertha dominica)

Ils font eux aussi partie des coléoptères, et sont présents dans les régions méridionales. Les adultes font plus de dégâts que les larves, contrairement aux autres insectes. Ils peuvent se développer dans des grains très secs vers 34 °C, avec une génération en 25 jours. En dessous de 21 °C, la reproduction de ces insectes est impossible. La larve se développe à l'intérieur des grains. Cet insecte s'attaque aux céréales, mais aussi au manioc et à la patate douce. En observant l'insecte de dos, la tête est cachée par le thorax

Prostephanus truncatus, appelé aussi grand capucin, ressemble à Rhizopertha dominica, mais est plus grand que ce dernier (3 à 5 mm). Fréquent en Amérique centrale, il envahit l'Afrique et fait des ravages importants sur le maïs, en réduisant rapidement les grains en farine.

Les cryptolestes (Cryptolestes ferrugineus)

Cosmopolite, ce coléoptère s'attaque au blé, au sorgho, à l'orge, au riz, au maïs, au millet et à leurs dérivés. Il est également friand des dattes, des racines de manioc, du sagou, des graines de coton, des arachides, du tournesol, du coprah, des cabosses de cacao, du café, des légumes et des champignons secs. La larve mesure de 3,5 à 4,8 mm. L'adulte mesure de 1,5 à 2,5 mm, il est brun. Les antennes sont longues. La femelle pond entre 200 et 500 œufs, et la longévité de l'adulte est de 150 à 220 jours.

Le dermeste du grain (Trogoderma granarium).

Insecte originaire de l'Inde, on trouve le dermeste du grain en Asie du Sud et du Sud-Est, au Moyen-Orient, en Afrique. Ce coléoptère est absent en France.

Trogoderma granarium, aussi appelé dermeste du grain. Les larves de cette espèce s’attaquent aussi bien aux céréales stockées qu’aux farines. © USDA, DP

La larve attaque le blé, le maïs, le sorgho, le riz, l'orge, les fruits séchés, les farines entreposés. Les adultes ne se nourrissent pas. Les vieilles larves peuvent se nourrir de grains entiers, tandis que les jeunes s'attaquent aux grains brisés ou endommagés.

Les blattes

Constituant l'ordre des blattoptères, les blattes sont aussi dénommées cafards. Si elles s'attaquent volontiers aux céréales, elles peuvent aussi être omnivores. Dans les cuisines, certaines espèces mangent les restes, les provisions ou encore les déchets. Il en existe plus de 4.000 espèces.

Les différentes espèces de blattes sont de formes et de couleurs varies. En (A) A, Blattella germanica (environ 1,4 cm). En (B), Periplaneta americana (3,5 cm). En (C), Periplaneta australasiae (3,2 cm). En (D), Blatta orientalis (2,8 cm). En (E), Blatta orientalis mâle (2,5 cm). © USDA, DP

Il y a encore les psoques, les aleucites, ou les teignes. Vous pourrez trouver des articles détaillés sur le portail de l’Inra.