Des quatorze satellites naturels de NeptuneNeptuneTritonTriton est le plus gros avec un diamètre de 2.706 km environ. Triton orbiteorbite autour de Neptune en 5 jours et 21 heures. Avec une masse volumiquemasse volumique moyenne légèrement supérieure à 2 grammes par centimètre cube, Triton est constitué vraisemblablement d'un important noyau métallique et rocheux, entouré d'un manteaumanteau de glace d'eau et d'une croûtecroûte d'azoteazote gelée à environ 38 kelvinskelvins (−235 °C) en surface.

Triton a été photographié de près par la sonde Voyager 2Voyager 2 le 24 août 1989 qui y a découvert des cryovolcans en activité. La masse du noyau de Triton, à savoir environ les deux tiers de sa masse totale, du satellite serait suffisante pour que Triton possède un stock d'isotopesisotopes radioactifs générant de la chaleurchaleur, comme le thoriumthorium 232, l'uraniumuranium 238 et le potassiumpotassium 40 permettant d'expliquer ce cryovolcanismecryovolcanisme. Les laveslaves crachées seraient cependant de la glace d'eau mélangée à de l'ammoniacammoniac jouant le rôle d'antigel.

Comme le montre le schéma, Triton serait comme Europe, la lunelune glacée de JupiterJupiter, c'est-à-dire avec une banquisebanquise globale et un océan sous-glaciaire et des panaches (plumes en anglais) de matièrematière crachés par des cryovolcans. À gauche du schéma, sont représentées des lignes du champ magnétiquechamp magnétique de Neptune en arrière plan, entourant Triton.

© NasaNasa/|c0db47f59f8c8a09037e00a720e60503| Caltech