Ganymède
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Ganymède est l'une des principales lunes de Jupiter. Son diamètre est d'environ 5.268 kilomètres, ce qui en fait le plus gros satellite naturel de tout le Système, dépassant de 8 % celui de la planète Mercure et de 2 % celui de Titan, la plus grande lune de Saturne. Son étude a principalement été accomplie par les sondes Voyager et Galileo. Avec Callisto et Europe, Ganymède sera à nouveau visitée à l'horizon 2030 par la sonde Jupiter Icy Moons Explorer (Juice) de l'ESA.

Elle pourra préciser un modèle de son intérieur qui, aujourd'hui, propose que Ganymède soit différenciée avec un noyau de fer-sulfure de fer(II) et en un manteau de silicates. Le manteau serait lui surmonté par un océan pris en sandwich entre deux couches de glace dans des phases de cristallisation différentes. On spécule sur la possibilité de l'existence de formes de vie dans l'océan global de Ganymède, un peu comme dans le cas d'Europe. Il contiendrait plus d'eau que dans tous les océans de la Terre.

Ganymède possède un champ magnétique, ce qui suggère qu'une partie de son noyau ferreux est liquide et que l'analogue de la géodynamo sur Terre s'y produit.

© Kelvinsong. Traduction française sur Wikipédia : Flappiefh