Mars, la planète rouge. C’est la planète la plus proche de notre Terre. Mais elle n’en reste pas moins difficile d’accès. De nombreuses missions destinées à son exploration ont échoué. Mais d’autres ont fourni aux astronomes des informations précieuses sur sa composition et son histoire.

En juillet 1965, après un voyage de huit mois, la sonde Mariner 4, lancée par la NasaNasa, est la première de l'histoire à survoler Mars. Un moment immortalisé par 22 clichés historiques. Des images qui montrent des cratères d'impact de type lunaire, l'absence d'eau en surface et une faible atmosphèreatmosphère.

Trois semaines avant Mariner 4, Mariner 3, sa sonde jumelle, est lancée vers Mars. Mais un problème technique la prive d’une alimentation par panneaux solaires. La sonde n’atteindra jamais Mars. © Nasa
Trois semaines avant Mariner 4, Mariner 3, sa sonde jumelle, est lancée vers Mars. Mais un problème technique la prive d’une alimentation par panneaux solaires. La sonde n’atteindra jamais Mars. © Nasa

Mais il faut attendre quelques années plus tard pour que Mariner 6 et 7 montrent, en 1969, que les structures sombres observées depuis la Terre depuis les années 1800 ne sont pas des canaux martiens. Mariner 9 deviendra, en 1971-1972, la première sonde à orbiterorbiter autour de la planète rouge, prenant en photo 100 % de sa surface.

Profitant de la même fenêtrefenêtre de tir, l'URSS se lance également vers Mars avec deux sondes : Mars 2 et Mars 3 -- qui se mettront en orbiteorbite autour de Mars à la même époque que Mariner 9. Ils seront les premiers à toucher le sol martien... en s'y écrasant, malheureusement.

Les premières photos de Mars prises par la sonde Mariner 4 en 1965. © A. Öner, Nasa
Les premières photos de Mars prises par la sonde Mariner 4 en 1965. © A. Öner, Nasa

En 1976, pour la première fois, une sonde atterrit sans encombre sur Mars : Viking 1Viking 1. Suivie de près par Viking 2Viking 2. L'occasion pour les astronomesastronomes de partir pour la première fois à la recherche de signes de vie. Et de découvrir ainsi des activités chimiques inattendues sur le sol de la planète rouge.

Alors que ces missions devaient prendre fin au bout de 90 jours, toutes les deux ont été prolongées bien au-delà des espérances. La sonde Viking 1 a transmis ses dernières données à la Terre en 1982 !

Ce n'est ensuite qu'au début des années 1990 que la Nasa se retourne vers Mars. Mais la mission Mars Observer s'achève prématurément lorsque les ingénieurs perdent le contact avant que la sonde n'entre en orbite autour de la planète rouge.

Des rovers à l’assaut de Mars

En 1997, avec la mission Mars Pathfinder, Sojourner est le premier rover à déambuler sur la surface de Mars. Il observera notamment des galets arrondis qui suggèrent que de l'eau a coulé sur la planète rouge par le passé.

La sonde Mars Global Surveyor a, de son côté, commencé sa mission de cartographie de Mars en 1999. Elle a par exemple montré des phénomènes météorologiques qui se répètent d'une année sur l'autre. Les données de son altimètre laserlaser ont fourni aux astronomes une première image 3D de la calotte polairecalotte polaire de Mars.

Mars Climate Orbiter, Mars Polar LanderMars Polar Lander, Mars OdysseyMars Odyssey, Mars ExpressMars Express. Les missions vers Mars se succèdent ensuite à un rythme effréné. Et bientôt, de nouveaux roversrovers font parler d'eux : SpiritSpirit et OpportunityOpportunity, déposés en 2004 à dans des régions opposées de la planète rouge. Si Spirit s'est enlisé après quelques années de service, Opportunity a poursuivi sa mission jusqu'en 2019. Et en 2015, il a battu le record de distance parcourue par un véhicule extraterrestre après avoir roulé sur plus de 42 kilomètres.

Image du site Futura Sciences
Une vue d’artiste de la sonde InSight posée sur le sol de Mars. © JPL-Caltech, Nasa

D'autres missions sont toujours en opération et notamment la mission Mars Science Laboratory plus connue pour son rover Curiosity qui a atterri sur Mars en 2012 afin de déterminer si les conditions sur la planète rouge ont pu, à un moment de son histoire, permettre à des formes de vie de se développer. Le Mars Reconnaissance OrbiterMars Reconnaissance Orbiter, lancé en août 2005, transporte la caméra la plus puissante jamais pilotée lors d'une mission d'exploration planétaire pour se concentrer sur les détails du terrain martien. La mission Mars Atmospheric and Volatile EvolutioN (Maven) est une mission plus modeste et à faible coût, en orbite depuis 2014. ExoMarsExoMars 2016 (Nasa, ESAESA, Roscosmos) a également pour objectif d'aider de comprendre si la vie a pu se développer sur Mars. Enfin, la sonde InSightInSight -- pour Interior Exploration using Seismis Investigations, Geodesy and Heat Transport -- est plus spécifiquement un programme d'exploration du sous-sol martien.

En juillet 2020, la Chine s'est lancée dans la course avec sa mission Tianwen-1 constituée d'un orbiteur équipé de sept instruments conçus pour fonctionner un moins une année martienne et d'un rover et de ses six instruments qui devraient explorer Mars pendant 90 jours.

Le rover Perseverance -- et Ingenuity, le premier hélicoptèrehélicoptère martien -- quittera la Terre direction Mars également en ce mois de juillet 2020. Son objectif principal : chercher des traces de vie microbienne sur la planète rouge. Et recueillir quelques échantillons de sol qui devraient être rapportés sur Terre par la Mars Sample ReturnMars Sample Return Campaign dont le lancement est prévu pour 2026. Entre temps, la mission ExoMars 2022 (Nasa, ESA, Roscosmos) emportera sur la planète rouge, le rover Rosalind Franklin.

En attendant que soit enfin planifiée une mission habitée vers Mars...