Cela vous intéressera aussi

MSR, acronyme de Mars Sample Return, désigne une mission de retour d'échantillons martiens en projet depuis les années 1970 et jamais réalisée à ce jour. Américains, Soviétiques puis Russes et Européens, chacun aura envisagé une mission de retour d'échantillons martiens sans jamais pouvoir la concrétiser en raison de contraintes financières et de difficultés technologiques.

Mais les choses changent. Le dernier projet en date devrait aboutir. La NasaNasa et l'Agence spatiale européenne (ESAESA) se sont associées dans une mission commune visant à rapporter sur Terre des échantillons de Mars dès le début des années 2030.

Le coup d'envoi sera donné en juillet 2020 avec le lancement de Mars 2020

Lors de la dernière réunion du Mepag (été 2019), un groupe de travail international chargé de définir la stratégie d'exploration de la planète Mars, la Nasa et l'ESA ont réaffirmé leur soutien à cette mission nécessaire et confirmé le calendrier décidé il y a quelques années qui prévoit un retour sur TerreTerre d'échantillons martiens en 2031. Pour tenir cet objectif, la Nasa comme l'ESA ont besoin d'un feufeu vert officiel d'ici fin 2019 afin de démarrer les phases initiales du développement des différents éléments de la mission.

Si plusieurs scénarios ont été étudiés ces dernières années, le déroulement de la mission et la répartition des rôles sont aujourd'hui connus dans ses grandes lignes. La Nasa et l'ESA ont officialisé le partage des responsabilités  :

  • le rover Mars 2020, lancé en juillet 2020, fait la collecte ;
  • lors des fenêtresfenêtres de tirs suivantes, les États-Unis réalisent le véhicule d'ascension martien (MAV) et son système d'atterrissage, le container des échantillons, le système de capture du conteneur en orbiteorbite martienne, la capsule de rentrée terrestre et son inclusion dans une double enveloppe ;
  • l'Europe réalise le satellite de capture et de retour vers la Terre, le fetch roverrover, le bras de récupération et de transfert des échantillons dans le conteneur (back up sur l'atterrisseur du MAV).