Sciences

Les origines de l'homme

Dossier - Les hommes, nom de famille HOMO
DossierClassé sous :anthropologie , homo sapiens , hominidés

Homo sapiens est un drôle de Mammifère : sociable, intelligent, loquace et aussi malheureusement parfois raciste. Qu'en est-il de l'évolution de l'homme ? de la diversité mais aussi de l'unité humaine ? qu'étudie l'anthropologie ? qu'est-ce que le racisme ?

  
DossiersLes hommes, nom de famille HOMO
 

Il y a plusieurs théories de l'expansion des Homo vers l'homme moderne mais les scientifiques se rejoignent sur quelques points.

Homo habilis, notre plus vieil ancêtre identifié (3 millions d'années), est situé dans le berceau africain.
Homo erectus qui a émigré une première fois de l'Afrique vers l'Asie il y a 2 millions d'années... puis une deuxième fois vers l'Europe 1 millions d'années plus tard.
Dès - 500 000 tous les fossiles trouvés en Afrique confirment que Homo erectus évolue vers l'homme moderne.

Portrait de William Blake

Il y a 100 000 ans, en Asie et au Moyen Orient on trouve ce type d'évolution vers Homo sapiens. En Europe vers - 40 000 apparaît Cro-Magnon. Tous ces fossiles font l'unanimité... et les méthodes de datation viennent confirmer.

Evolution des hominides d'après Pascal Picq

Les grandes étapes de l'hominisation

Pour Teilhard de Chardin "l'hominisation est l'ensemble des processus évolutifs par lesquels les Hommes ont acquis les caractères qui les distinguent des autres primates".

L'évolution du genre Homo est marquée par :

  • La bipédie est la première étape de l'hominisation acquise chez les Australopithèques.

D'autres étapes se mettent en place progressivement.
  • L'augmentation du volume encéphalique passe de 300-400 cm3 chez les Australopithèques à environ 1400 cm3 chez l'Homme actuel, mais...Homo sapiens neanderthalensis avait un volume crânien supérieur de l'ordre de 1600 cm3. La comparaison de crânes et de moulages endocrâniens montre une augmentation du volume crânien et une vascularisation de plus en plus importante.
  • Le langage nécessite la présence d'un appareil vocal et le développement de certaines aires cérébrales (les aires de Broca). Par des moulages endocrâniens et des études de bases de crânes, les spécialistes estiment que Homo erectus pouvait parler.
Chinois

Des hypothèses sont aujourd'hui proposées pour l'évolution humaine. Elles doivent être prises avec prudence.

L'origine africaine de l'homme fait à ce jour l'unanimité de la communauté scientifique, même si l'ouverture de certains pays, l'Asie en particulier, peut amener des surprises aptes à nourrir des controverses. La date de son apparition, que les découvertes de Toumaï en 2001 au Tchad et d'Orrorin au Kenya en 2000, reculent, est d'environ -- 7 MA. On semble se rapprocher du dernier ancêtre commun aux Panidés et aux Hominidés.

Toumaï

Les restes fossiles de Toumaï ont été découverts dans le miocène supérieur de Toros-Menella, associés à une riche faune dont le degré évolutif a permis d'établir un âge biochronologique estimé entre 6 et 7 millions d'années. Six fossiles d'hominidés ont été découverts dans la zone de Toros-Menella : un crâne sub-complet, trois dents isolées et deux fragments de mâchoire inférieure, représentant cinq individus différents appartenant à la même espèce. Ces restes fossiles ont été mis au jour dans un niveau gréseux périlacustre en bordure du paléolac Tchad.

Crâne de Sahelanthropus tchadensis

Le crâne sub-complet de Touamï a été trouvé le 19 juillet 2001 par Ahounta Djimdoumaldaye, effectuant sa maîtrise à l'université de Poitiers. Suite à l'annonce de la découverte de Toumaï, quelques personnes ont émis fortement l'hypothèse que Toumaï appartiendrait au rameau des gorillesD'autres personnes, plus nombreuses et qui ont eu le crâne en main, ont affirmé que Toumaï appartient au rameau humain. Alors, qu'en est-il ?

Le contexte du site ne présente pas de niveaux volcaniques, nécessaires pour la radiochronologie donc pas de datation absolue. L'âge a donc été estimé par datation relative, en considérant le degré évolutif des Mammifères, notamment des Suiformes et des éléphants. Le niveau présente également plusieurs espèces animales dont Libycosaurus daté du miocène supérieur.

Phylogénie de l'homme de Toumaï

L'estimation de l'âge des autres espèces associées a permis de proposer un âge compris entre -6 et -7 millions d'années. Le schéma ci-dessus tente de placer ces fossiles dans la phylogénie humaine.

Iroquois

Tableau résumant les principales étapes de l'origine de l'homme

Années

Ce qui s'est passé

70 MA

Ère tertiaire ou cénozoïque ("vie récente")...
Purgatorius (USA)

Petits primates (entre le rat et le lémurien)

35 MA
20 MA

Proconsul
32 dents

Primates supérieurs
Séparation des petits (cercopithèques) et grands singes (hominoïdes)

7 MA

"X"pithèques (pithecus=singe)
(dryo-, moto-, ardi- ...)

La séparation initiale d'avec les autres grands singes

4,5 MA

Australopithèque ramidus
(austral = du Sud)

Découvert en 1994 par T.White

4,1 MA

Australopithèque anamensis

Découvert en 1995 par M.Leaky (Kenya)

3,5 MA

Australopithèque bahrelghazali
(Abel)

Découvert en 1995 par M.Brunet (Tchad)

3 MA

Australopithèque afarensis
et les autres : africanus puis
robustus, boisei

Apparition de l'Hominidé : La bipédie
Lucy (1974 Ethiopie)

2,5 MA

Homo Habilis (et aust. rudolfensis)

Genre Homo : l'Outil (remis en cause ces temps-ci)

1,5 MA

Ère quaternaire
Homo Erectus
Australopithèque ergaster

D'abord en Afrique puis Asie et Europe : grottes habitées (ex : Tautavel) - Groupe très étendu
Lac Turkana, bon chasseur bipède

400 000 ans

Paléolithique
Erectus

Le Feu (ex : Terra Amata, Nice)

180 000 ans

Homo Neandertalensis

Sous-groupes distincts dont un seul mène à nous
Néandertal existe en Europe, au proche et Moyen-Orient;
Il disparaît il y a 30 000 ans

100 000 ans

Homo sapiens
Afrique, Moyen Orient, Europe

Rites funéraires

30 000 ans

Homo Sapiens
(en France : Cro-Magnon)

L'Art

10 000 ans

Néolithique

Sédentarisation et agriculture