Après la très belle année 2021 en matière de vols habités que nous vous résumons ici brièvement, 2022 sera une année encore plus passionnante avec de nombreuses premières. Inde, Chine, nouveaux lanceurs, commercialisation de l'espace : découvrez notre choix des principaux événements qui marqueront l'année qui se terminera avec la sélection de nouveaux astronautes européens et peut-être la décision de l'ESA d'investir dans un véhicule spatial habité.

L'année 2021 aura consacré le succès technologique de SpaceXSpaceX en matièrematière de vols habités qui aura réussi deux vols habités à destination de la Station spatiale internationale (ISS) pour le compte de la NasaNasa, mais aussi une prometteuse première mission touristique en orbiteorbite basse (Inspiration-4), à plus de 500 kilomètres de la Terre. Cette année aura également été celle de la mise en service des véhicules suborbitaux de Virgin Galactic et Blue Origin avec la réalisation de premiers vols touristiques prometteurs.

Voir aussi

Tourisme spatial : quel avenir immédiat pour le New Shepard de Blue Origin et le SpaceShipTwo de Virgin Galatic ?

Thomas Pesquet de retour dans la Station spatiale internationale

2021 aura vu deux astronautesastronautes européens voler à bord de la Station spatiale internationale. En mars, il y a eu le retour à bord de l'ISS de Thomas Pesquet pour une nouvelle mission de longue duréedurée (mission Alpha), qui a été relevé par l'Allemand Matthias Maurer en novembre (mission Cosmic ISS). Ces deux missions habitées européennes ont rappelé la très forte dépendance des Européens dans les vols habités aux Américains et aux Russes. Thomas PesquetThomas Pesquet et Matthias Maurer ont en effet rejoint le complexe orbitalcomplexe orbital à bord d'une capsule Crew Dragon de SpaceX. Lors de son séjour à bord de l'ISS, le Français a fait la connaissance d'un équipage russe plutôt surprenant. L'actrice Yulia Peresild et Klim Shipenko, le réalisateur du film « The Challenge », ont séjourné à bord de la Station pendant une semaine, le temps de réaliser et tourner de nombreuses scènes du film dont la sortie est prévue vers la fin de l'année 2022. Tom Cruise, qui souhaitait devenir le premier acteur à tourner dans l'espace, s'est donc fait griller la politesse par l'actrice russe.

Les « spatiotouristes » d'Inspiration4 à bord du Crew Dragon de SpaceX. Cet équipage était composé du commandant Jared Isaacman (à gauche), qui a financé la mission, du spécialiste de mission Christopher Sembroski, de la pilote Siam Proctor (en haut à droite) et de Haylel Arceneaux (en bas à droite), responsable médicale. © SpaceX
Les « spatiotouristes » d'Inspiration4 à bord du Crew Dragon de SpaceX. Cet équipage était composé du commandant Jared Isaacman (à gauche), qui a financé la mission, du spécialiste de mission Christopher Sembroski, de la pilote Siam Proctor (en haut à droite) et de Haylel Arceneaux (en bas à droite), responsable médicale. © SpaceX

Mais, 2021 a aussi montré les difficultés de Boeing qui n'arrive toujours pas à mettre au point son véhicule habité Starliner. Après un échec partiel lors du premier vol d'essai en décembre 2019, on pensait que l'année 2021 lui aurait permis de réaliser un vol de démonstration réussi et une première mission habitée à destination de l'ISS. Mais, il n'en a rien été. Boeing a été contraint de reporter le deuxième vol d’essai au premier trimestre 2022.

Enfin, lors de la dernière réunion ministérielle intermédiaire, qui s'est tenue au Portugal en novembre 2021, sur l'accélération de l'utilisation de l'espace en Europe « Le Manifeste de Matosinhos », aucune décision n'a été prise concernant une éventuelle décision sur le feufeu vert à un programme de vol habité qui aurait pu être décidé lors de la prochaine réunion ministérielle, prévue en fin d'année 2022.   

En 2022, de nouveaux chapitres de l'histoire des vols habités s'ouvriront

En 2022, l'année devrait être encore plus exceptionnelle et dense que 2021. L'année 2022 a débuté avec l'annonce de la Nasa qui a confirmé que la durée de vie de la Station spatiale internationale serait prolongée au moins jusqu'en 2030. Pour rappel, la station devait initialement interrompre ses activités en 2016. Voici la liste des événements majeurs prévus pour cette année que nous avons recensés avec le spécialiste Philippe Coué, auteur de l'ouvrage Le vol spatial habité, un choix structurant pour l’Europe :

  • premier tir du nouveau lanceur européen Ariane-6 absolument essentiel pour l'Europe ;
  • premier tir du lanceur lunaire lourd US SLS (Boeing) qui lancera vers la Lune le premier véhicule lunaire OrionOrion (ce vol sera automatique) ;
  • un à plusieurs tirs du lanceur super-lourd réutilisable et potentiellement révolutionnaire Starship (SpaceX), sa réussite pourrait bouleverser le transport spatial ;
  • fin de l'assemblage de la station chinoise Tiangong-3 et début de son exploitation en continu avec des relèves d'équipage ;
  • premier vol habité du CST-100 Starliner de Boeing ;
  • second essai probable du vaisseau de transport lunaire chinois VNG ;
  • premier essai en vol automatique du vaisseau indien Gagayaan ;
  • poursuite des vols commerciaux habités dont deux vols Axiom prévus à destination de l'ISS ;
  • accélération du tourisme suborbital ;
  • deux nouvelles rotations d'équipage en avril et octobre ;
  • deuxième vol habité de l'Européenne Samantha Cristoforetti lors de Crew-4 (avril 2022).

Voir aussi

Vols habités : quand l'Europe va-t-elle prendre son autonomie ?

Enfin, l'année 2022 se terminera avec la fin du processus de sélection des astronautes de l'ESAESA et la présentation de la nouvelle promotion prévue en novembre. Novembre sera aussi le mois du Conseil ministériel de l'ESA qui verra tous les ministres des États membres se réunir à Paris. Ils décideront de l'avenir des programmes de l'ESA et peut-être, si le courage ne leur fait pas défaut, doteront l'Europe d'un ambitieux programme de vols habités qui ne se cantonneront pas seulement à l'orbite basse. À suivre...