Sciences

Mai : les actus qu'il ne fallait pas manquer

ActualitéClassé sous :Vie du site , trou de ver , sursaut radio

Le ciel en a fait de belles en ce mois de mai 2014. Au-delà des nuages d'une météo aqueuse, les astronomes ont pu suivre une pluie d'étoiles filantes, s'offrir un panorama martien à 360°, regarder rétrécir la tache rouge de Jupiter ou écouter un étrange sursaut gamma. Les biologistes n'étaient pas en reste mais plus discrets avec un ADN à six lettres et cette étonnante expérience d'évolution observée au laboratoire.

Selon le physicien Luke Butcher de l'université de Cambridge (Royaume-Uni), si l'on parvenait à créer un trou de ver macroscopique, il générerait de lui-même un effet Casimir capable de le maintenir ouvert pendant une longue période avant de se refermer. Ce n'est probablement pas le dernier rebondissement d'un débat qui dure depuis la fin des années 1980 sur la possibilité du voyage interstellaire à l'aide d'un trou de ver.

 

Une poignée d'énigmatiques sursauts radio ultrarapides ont été détectés depuis 2007 par un observatoire en Australie. Un autre de ces événements, identifié cette fois à Arecibo, sur l'île de Porto Rico, a calmé les sceptiques. Bien que leur distance reste difficile à déterminer de même que la nature de leur source, si l'existence de ces sursauts se confirme, elle représenterait une découverte astrophysique majeure de ce nouveau siècle.

 

Dans un bateau byzantin daté du IXe siècle, les archéologues ont trouvé l'équivalent médiéval de nos tablettes tactiles actuelles. Dans un coffre en bois, un outil portable servant à prendre des notes et disposant d'un équivalent de nos applications, servant à évaluer la valeur des marchandises, devait être utile au commerce florissant de l'époque.

 

Plusieurs spécialistes estiment que la nuit du 23 au 24 mai sera probablement le théâtre d'une exceptionnelle pluie d'étoiles filantes. Les débris essaimés voici plusieurs dizaines d'années par la comète 209P/Linear pourraient en effet s'abîmer dans notre atmosphère. Les moins optimistes prédisent néanmoins une pluie intense, rythmée par la chute de 100 à 400 météores par heure. Un spectacle à ne pas manquer.

 

Comment les Égyptiens faisaient-ils pour transporter jusqu'au chantier des pyramides les blocs de construction ? Comment déplaçaient-ils leurs statues colossales ? Il semble probable qu'ils utilisaient une astuce redécouverte par un groupe de physiciens : une propriété du sable mouillé.

 

De nouveaux témoignages vidéo de la chute verticale d'une météorite en plein jour affluent. Observé l'après-midi du 4 mai en Ontario, l'objet aurait libéré une énergie équivalente à 50 tonnes de TNT, selon les premières données.

 

Voilà quelques jours, Curiosity a foré son troisième trou sur la dalle de grès baptisée Windjana, que nous vous avions montrée. Aujourd'hui, découvrez en haute définition le panorama à 360° qui entoure cette dalle. Spectaculaire. Et c'est à un passionné que nous le devons.

 

Connue et épiée depuis environ trois siècles, la Grande Tache Rouge de Jupiter subit une cure d'amaigrissement qui semble s'accélérer ces dernières années, comme en témoignent les images du télescope spatial Hubble. Longue de plus de 40.000 km en 1880, elle ne s'étend plus, à présent, que sur 16.000 km.

 

C'est sans doute l'une des plus longues expériences de biologie jamais réalisées : depuis maintenant 25 ans, des chercheurs grenoblois cultivent nuit et jour des populations bactériennes provenant d'une même cellule de départ. Leur objectif est d'observer l'effet de l'évolution sur le devenir de ces bactéries. Tous ces efforts ont payé, et les scientifiques ont été témoins d'une histoire évolutive jamais décrite auparavant.

 

Une chasse insolite s'est imposée à deux mérous patates. Tandis qu'ils pensaient déguster un calmar de belle taille, leur repas s'est révélé être un robot espion. Le Spy Squid, comme huit autres congénères, est conçu pour nager aux côtés des dauphins et découvrir leur quotidien. Aujourd'hui, L'extrême en vidéo revient sur ce réseau d'espionnage marin qui a ramené des images inédites, comme l'apprentissage de la vie par un bébé dauphin... ou l'usage d'un narcotique.

 

Bien qu'annoncée pour le matin du 24 mai (ce qui n'avantage pas les observateurs européens), la nouvelle pluie d'étoiles filantes des Camelopardalides pourrait connaître des pics d'activité secondaires au cours des heures précédentes. Son activité reste difficile, en effet, à prévoir avec exactitude et nous ne sommes donc pas à l'abri de surprises. Quant à la comète-parent 209P/Linear, sa distance minimum avec la Terre à la fin du mois la rendra accessible dans les instruments amateurs.

 

Et si Richard Branson perdait son pari de transporter en toute sécurité des touristes à la frontière de l'espace ? Cette éventualité, qui faisait sourire il y a dix ans lorsqu'il remportait l'Ansari X Prize en atteignant 100 kilomètres d'altitude avec le SpaceShipOne, est pourtant devenue une réalité aujourd'hui.

 

Des biologistes viennent de réussir une prouesse que certains pensaient impossible. Ils ont créé une bactérie dotée d'un ADN semi-synthétique, composé non pas de quatre lettres comme d'ordinaire, mais de six. L'être unicellulaire s'est divisé et ses descendants en ont également profité, laissant entrevoir de nombreuses avancées dans le domaine des biotechnologies.

 

Sur la péninsule du Yucatán, dans une impressionnante cave sous-marine aux eaux cristallines, des explorateurs ont émergé le crâne d'au moins 12.000 ans d'âge d'une adolescente en très bon état de conservation. Une rare découverte qui permet de conclure, après de longues analyses, un débat scientifique de longue date sur les origines des Amérindiens.

 

Un couple d'ingénieurs états-uniens travaille depuis une dizaine d'années sur un concept de panneau solaire ultrarésistant qui pourrait transformer n'importe quelle route en source d'énergie. Financé par le gouvernement américain, le projet fait l'objet d'une campagne de financement pour passer à la phase commerciale.

 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Le buzz du mois : les trous de ver, de nouveau un espoir pour des voyages interstellaires ? Une représentation d'un trou de ver qui serait traversable, contrairement à un pont d'Einstein-Rosen. Une telle déformation de l'espace-temps connectant deux régions permettrait, en théorie, de voyager en n'importe quel point de l'espace et du temps instantanément ou presque. © Wikipédia, cc by 3.0