La Grande Tache Rouge et ses environs photographiés par la sonde Juno en juillet 2017. © Nasa, JPL-Caltech, SwRI, MSSS, Gerald Eichstadt, Justin Cowart

Sciences

Grande Tache rouge

DéfinitionClassé sous :Astronomie , Jupiter , cyclone

Jupiter : de saisissantes images de la Grande tache rouge  On trouve à la surface de Jupiter un gigantesque anticyclone d’environ 15.000 km de long. Cette Grande tache rouge, visible depuis la Terre, intrigue depuis longtemps les scientifiques. Découvrez cet étonnant phénomène durant cette vidéo proposée par la Nasa. 

La Grande Tache rouge (GTR) est un gigantesque anticyclone observable sur Jupiter. L'astronome français Jean-Dominique Cassini est le premier à signaler cette formation atmosphérique en 1665. Cette tempête de forme ovale, la plus célèbre du Système solaire, circulant dans l'hémisphère sud de la planète géante, est observée attentivement depuis 1830. Elle tourne sur elle-même en six jours dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.

Environ deux fois et demie plus grande que la Terre à la fin du XIXe siècle, la Grande Tache rouge montre des signes de rétrécissement depuis quelques années. En 2017, elle ne mesurait plus que 16.000 km, soit 1,3 fois la taille de la Terre. Est-ce à dire qu'elle va bientôt disparaître ? Les astronomes ne le savent pas. Nul ne sait non plus, d'ailleurs, depuis quand elle existe exactement.

Les vents autour de la Grande Tache rouge de Jupiter ont été simulés dans cette vue de JunoCam prises par la sonde Juno en 2017. © Nasa, JPL-Caltech, SwRI, MSSS, Gerald Eichstadt, Justin Cowart

La Grande Tache rouge de Jupiter observée par Juno

Des observations menées avec de grands télescopes terrestres ont révélé des mouvements gazeux complexes au sein de la Grande Tache rouge. Les gaz les plus chauds et les composés chimiques (ammoniac et aérosols) montent au centre de la tache (dont la température est supérieure de 3 ou 4 degrés au reste de la Grande Tache rouge) et retombent en pluie tout autour. Sur le bord de la tache, des vents ont été enregistrés jusqu'à 600 kilomètres par heure.

En juillet 2017, la sonde Juno qui étudie au plus près Jupiter depuis 2016, a survolé pour la première fois la Grande Tache rouge. Les chercheurs de la mission ont pu déterminer que les racines de la tempête géante s'enfoncent à 300 km dans l'atmosphère de la planète gazeuse. Ils ont constaté que la température est plus basse à sa base qu'à son sommet.

Vers 1879-1880, la Grande Tache rouge fut plus grande et allongée qu'elle ne l’était en 2014. C'est à cette époque qu'elle reçut son célèbre nom. © Damian Peach

Observer la Grande Tache rouge

La Grande Tache rouge est une formation très prisée des astronomes amateurs : on peut la repérer avec une simple lunette de 60 mm de diamètre. En la prenant comme repère, on se rend compte de la vitesse de rotation de Jupiter, la plus rapide de tout le Système solaire (moins de 10 heures).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi