Vue d'artiste de la sonde Juno de la Nasa d'étude de Jupiter. © Nasa

Sciences

Juno

DéfinitionClassé sous :juno , Exploration robotique , Jupiter

Juno est une sonde d'étude de la planète Jupiter de la Nasa. Elle a été lancée en 2011 et est arrivée à destination en juillet 2016. La sonde Juno emporte un ensemble de huit instruments scientifiques totalisant 29 capteurs différents, ainsi qu'une caméra.

Les principaux objectifs de Juno sont axés sur la connaissance de l'histoire de la formation de Jupiter et sur son évolution. Ses données nous aident également à mieux comprendre les systèmes planétaires découverts autour d'autres étoiles, car la plupart des exoplanètes connues sont des Jupiter chaudes (c'est-à-dire des planètes similaires à Jupiter mais plusieurs fois plus massives).

Concernant Jupiter, Juno se focalisera sur l'étude de l'atmosphère jovienne, de son champ magnétique et de la magnétosphère. Elle croisera plusieurs types de données pour en savoir plus sur son noyau, notamment par la cartographie des champs magnétiques et gravimétriques. Signalons également que la sonde observera les aurores boréales et australes, les plus puissantes du Système solaire.

La Nasa, contrainte de modifier ses plans

Pour cette mission, les plans de la Nasa ne se sont pas déroulés comme prévu. Initialement, la Nasa prévoyait qu'après deux orbites de 53 jours, la sonde en réaliserait 32 autres sur une orbite de 14 jours, avant de terminer sa mission initiale. Pour passer de l'orbite de 53 jours à celle de 14 jours, Juno devait allumer son moteur pour entamer une manœuvre qui devait réduire l'orbite à 14 jours.

Or, il se trouve que ce même moteur équipe d'autres sondes de la Nasa et qu'un problème dans des clapets de son système de pressurisation a été identifié sur l'une de ces sondes. La Nasa n'a pas voulu prendre le risque de compromettre cette mission à un milliard de dollars quelques mois seulement après son arrivée autour de Jupiter. Elle donc a pris la décision de rester sur une orbite de 53 jours autour de Jupiter.

Ce nouveau scénario n'a pas remis en cause les objectifs initiaux de la mission qui seront bien atteints. En effet, tout l'intérêt de la mission est de faire de la science au périjove, c'est-à-dire quand Juno se trouve au plus près de Jupiter. Or, qu'elle soit sur une orbite de 53 jours ou de 14 jours, l'altitude du périjove reste la même, à quelques milliers de kilomètres au-dessus des pôles.

La mission va néanmoins durer plus longtemps et se dérouler à un rythme moins effréné. Surtout, cette orbite offre de nouvelles opportunités scientifiques : elle va permettre d'explorer les confins de la magnétosphère jovienne, incluant sa « queue », sa partie sud et sa région frontalière, la magnétopause.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi