Les biotechnologies pourraient, entre autres, aider à nourrir une population mondiale toujours en croissance. Ici, une expérience d’amélioration des rendements des cultures dans des conditions de sècheresse. © BASF, Flickr, CC by-nc-nd 2.0
Tech

Biotechnologie : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :technologie , Biologie , biotechnologie

Définition simple de Biotechnologie : Selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), il faut regrouper sous le terme « biotechnologie », toutes les applications de la science et de la technologie à des organismes vivants ou à leurs composantes, produits ou modélisations dans le but de modifier des matériaux, vivants ou inertes, à des fins de production de connaissances, de biens ou de services.

Des biotechnologies dans la santé, l'agriculture ou l'industrie

Ainsi, les biotechnologies incarnent-elles l'alliance entre la science du vivant (biologie) et des technologies issues de diverses autres disciplines (physique, chimie, informatique, etc.). Leur impact est évidemment important dans le secteur de l'industrie de la santé mais il s'étend également à d'autres domaines comme celui de l'environnement, de l'agriculture ou même de l'industrie.

Des biotechnologies vertes, rouges, blanches...

Leur poids dans l'économie mondiale ne cesse de s'accroître. On peut ainsi classer les biotechnologies selon quatre grandes catégories colorées :

Des exemples de biotechnologies

La génomique, la détermination de séquences de protéines, la culture de tissus, la fermentation au moyen de bioréacteurs, la thérapie génique, la modélisation de procédés biologiques complexes ou encore l'application de procédés de nanofabrication pour l'administration de médicaments ne sont que quelques exemples de biotechnologies.

 La biotechnologie c’est quoi ?

La biotechnologie est un subtil mariage entre la science des êtres vivants et la technologie. Cette discipline consiste à utiliser des moyens technologiques pour élargir nos connaissances sur les êtres vivants et obtenir un bénéfice, par exemple la fabrication d'un vaccin.

La découverte de l'ADN a favorisé l'émergence des biotechnologies à partir des années 1990. Sous ce terme, se cachent plusieurs disciplines comme la biochimie, la génétique et la biologie moléculaire.

Aspect fondamental de la recherche scientifique, elles sont souvent synonymes de travaux en laboratoire. On distingue la biotechnologie traditionnelle comme la fermentation de l'alcool et du lait de la biotechnologie contemporaine qui inclut l'étude des génomes (génomique) et des protéines (protéomique), les nanotechnologies (l'univers de l'infiniment petit à échelle du nanomètre), la transgénèse et le génie génétique.

Ce sont par exemple des biotechnologies que sont issus les organismes génétiquement modifiés (OGM). La Silicon Valley aux Etats-Unis est l'un des temples de la biotechnologie. En France, l'institut Pasteur et le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) figurent parmi les pionniers dans le domaine des biotechs.

À quoi sert la biotechnologie ?

Les applications des biotechnologies sont nombreuses et variées. En matière de santé, elles permettent de mettre au point de nouveaux médicaments et traitements pour combattre des maladies incurables, par exemple en produisant des cellules souches (biotechnologies rouges).

Dans la sphère environnementale et agricole, elles permettent de dépolluer des eaux et de créer des plantes entraînant une utilisation plus modérée de l'engrais (biotechnologies vertes). Ces technologies servent également à mieux utiliser les ressources maritimes (biotechnologies bleues), à améliorer l'enseignement en facilitant par exemple la culture à tous les publics sensibles qui souffrent d'une déficience visuelle ou auditive (biotechnologies orange), à fabriquer du biocarburant (biotechnologies blanches), à lutter contre la pollution et à cultiver des microorganismes à l'aide de bioréacteurs (biotechnologies jaunes).

Les chercheurs utilisent aussi les biotechnologies dans l'agroalimentaire pour améliorer la sécurité des aliments et en informatique pour créer des machines et logiciels de plus en plus performants.

Comment fonctionne la biotechnologie ?

Les biotechnologies impliquent un coût élevé qui nécessite le support de l'État et/ou d'organismes internationaux, parfois aussi de partenaires privés. Les travaux réalisés s'étalent en général sur plusieurs années et entrent dans le cadre d'un programme de recherche national ou international.

Le lancement des programmes est très souvent associé à une volonté politique, par exemple la volonté d'indépendance énergétique en accélérant la recherche sur les biocarburants issus d'algues marines.

La mise en place de nouvelles réglementations, notamment environnementales et sécuritaires, ont aussi un impact important sur le recours aux biotechnologies. Les biotech connaissent un tel succès depuis deux décennies, qu'elles attirent les investisseurs et ont déjà fait leur entrée en Bourse : Cellectis, Genfit, Innate Pharma, Valneva, Poxel, Abivax, Nanobiotix, Transgene, Inventiva, Novacyt, Erytech Pharma...

Les start-ups, par le biais de levées de fonds, contribuent aussi grandement au dynamisme de ce marché florissant autrefois cantonné à la chimie qui s'oriente de plus en plus vers la santé et l'agriculture.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !