Cela vous intéressera aussi

Avec les biotechnologies bleuesbiotechnologies bleues, les biotechnologies vertesbiotechnologies vertes et les biotechnologies blanchesbiotechnologies blanches, les biotechnologies rouges (aussi appelées biotechnologies de la santé) constituent une catégorie particulière de biotechnologies. Elles sont étroitement liées au secteur de la santé (humaine ou animale).

Exemple de biotechnologies rouges : le séquençage de l'ADN

Les techniques de séquençageséquençage de l'ADNADN sont de ces biotechnologies rouges qui sont à l'origine d'une véritable révolution dans le secteur de la médecine humaine. En effet, mieux comprendre la manière dont s'organise l'information génétiquegénétique a permis de faire un lien avec de nombreuses pathologiespathologies. À tel point que les biomarqueurs génétiques, ces signatures qui témoignent de l'activité d'une maladie au niveau des gènesgènes, semblent sur le point de devenir la clé d'une médecine personnalisée.

Les biotechnologies de la santé pour guérir

Grâce aux biotechnologies, les chercheurs découvrent, produisent et/ou testent aujourd'hui toutes sortes de nouveaux traitements. Ainsi, par exemple, des organismes sont spécialement conçus pour produire des antibiotiquesantibiotiques et, grâce à des manipulations du matériel génétiquematériel génétique d'une espèceespèce, les chercheurs développent ce qu'ils appellent des thérapies géniques.

Les biotechnologies de la santé pour diagnostiquer

Au-delà de soigner les malades, les biotechnologies promettent également de pouvoir mieux diagnostiquer les maladies, à l'aide de puces à ADN - dans le domaine de la cancérologiecancérologie, elles permettent de réaliser des typages tumoraux -, par exemple ou encore de biocapteurs.