Le rover ExoMars Rosalind Franklin, une des nombreuses missions à destination de Mars qui seront lancées en 2020. © ESA, ATG Medialab
Sciences

Espace : les lancements et missions spatiales à ne pas rater en 2020

ActualitéClassé sous :Espace , lancement spatial , mission spatiale

-

2020 sera une année riche en évènements dans la course à l'espace. Pas moins de quatre missions vers Mars sont ainsi programmées, tandis que de nouvelles sondes doivent explorer le Soleil et la Lune. Voici la liste des missions les plus attendues pour cette année.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] ESA : l’Europe unie dans l’exploration spatiale  Que de missions déjà pour l’Agence spatiale européenne depuis sa création en 1975. Plus que jamais l’ESA a les yeux tournés vers nos deux astres voisins : la Lune et Mars. Pour cela, de nouveaux robots se préparent pour leurs missions d’exploration et d’investigation avant que l’être humain n’y débarque. 

2020 sera incontestablement une année martienne. Pas moins de quatre missions sont prévues pour partir explorer la Planète rouge. Ce sera aussi celle du Soleil, avec le décollage du Solar Orbiter en février. L'année 2020 sera également cruciale pour de nombreuses compagnies privées, à l'instar de SpaceX ou Boeing qui entrent dans la danse des vols habités. Sans oublier les pays émergents qui prennent une part de plus en plus importante dans la course à l'espace.

Le Soleil sous toutes ses coutures

Le 5 février, la Nasa et l'agence spatiale européenne lanceront leur sonde Solar Orbiter depuis Cap Canaveral, en Floride. La mission est destinée à étudier les vents solaires ainsi que les régions polaires, encore inexplorées. Elle devrait notamment permettre de mieux comprendre la formation de notre Univers et l'influence du Soleil sur la Terre.

Fin 2020, l'agence spatiale indienne (Isro) devrait de son côté procéder au lancement de sa sonde Aditya-L1, qui sera positionnée au point Lagrange 1 afin d'étudier la photosphère et la chromosphère du Soleil et de mesurer le champ magnétique solaire.

Enfin, la sonde Parker Solar Probe, lancée en 2018, devrait continuer à nous révéler les secrets du Soleil : quatre passages au-dessus de l'étoile sont attendus en 2020 (29 janvier, 7 juin, 11 juillet et 27 septembre).

La sonde Solar Orbiter, développée par la Nasa et l’agence spatiale européenne, partira de Cap Canaveral en février 2020. © ESA, ATG medialab

La Lune en ligne de mire

Pour la première fois depuis 1976, une sonde partira récolter des échantillons lunaires. La sonde chinoise Chang'e 5, dont le décollage est prévu à la fin de l'année, devrait se poser dans la partie nord-ouest de l'océan des Tempêtes, une région jusqu'ici restée inexplorée. Elle doit ramener sur Terre plus de deux kilogrammes de roches lunaires.

Mi-2020, l'agence spatiale japonaise (Jaxa) devrait de son côté lancer son minuscule atterrisseur Omotenashi (Outstanding MOon exploration TEchnologies demonstrated by NAno Semi-Hard Impactor), pesant à peine 700 grammes. La mission doit prouver la faisabilité d'un exploreur miniature à bas coût.

La sonde chinoise Chang'e 5 doit récolter des échantillons lunaires pour les rapporter sur Terre. © CNSA

Destination Mars

Profitant d'un créneau favorable en juillet, pas moins de quatre lancements vers Mars sont planifiés vers cet été. Le rover Mars 2020, développé par la Nasa, embarquera à son bord une kyrielle d'instruments avec pour objectif de rechercher des traces de vie, de collecter des échantillons martiens et de tester différentes technologies en vue d'une future mission habitée.

L'Agence spatiale européenne partira elle aussi à la recherche de vie sur Mars avec sa mission ExoMars Rosalind Franklin. L'engin comprend un module de croisière et un rover équipé d'un mini-laboratoire pour forer et analyser le sol martien afin d'y trouver des traces microbiennes. L'atterrissage est prévu le 19 mars 2021.

La Chine tentera elle aussi sa chance de poser son rover Huoxing 1 sur la Planète rouge, qui explorera la surface grâce à différents appareils. Il décollera depuis Wenchang, la nouvelle base de lancement chinoise située sur l'île de Hainan, au sud du pays.

Sans atteindre la surface de la Planète rouge, les Émirats arabes unis procéderont au lancement de leur toute première sonde, nommée Mars Hope, qui devrait décoller depuis le centre spatial Tanegashima au Japon. Elle doit étudier l'atmosphère martienne et durer deux ans.

Le rover Mars 2020 doit s’envoler à destination de Mars au mois de juillet. © Nasa, JPL-Caltech

Cap sur les astéroïdes

Lancée en 2016, la fusée Osiris-Rex de la Nasa a atteint fin 2018 son objectif, l'astéroïde Bennu situé à plus de 160 millions de kilomètres de la Terre. L'engin procédera durant l'été 2020 à la collecte des échantillons pour tenter de les ramener sur Terre l'an prochain. La mission doit nous renseigner sur l'histoire du Système solaire et nous aider à appréhender la menace des astéroïdes pour la Terre.

Avant elle, la sonde japonaise Hayabusa-2 nous rapportera ses échantillons de roches collectés sur l'astéroïde 162173 Ryugu, qu’elle a quitté en novembre 2019. L'atterrissage est prévu en décembre 2020 dans la zone militaire de Woomera en Australie.

En décembre, la sonde japonaise Hayabusa-2 rapportera sur Terre les échantillons de l’astéroïde Ryugu. © Akihiro Ikeshit, Jaxa

Homme dans l’espace : les compagnies privées débarquent

Après plusieurs échecs et reports, SpaceX et Boeing devraient inaugurer leurs premiers voyages habités vers la Station spatiale internationale (ISS). Après un dernier test prévu le 11 janvier, SpaceX devrait lancer sa capsule Crew Dragon mi-2020. La capsule Starliner de Boeing, dont le test a été avorté en décembre 2019, a tout de même maintenu son décollage au printemps 2020.

La Nasa ne compte pas pour autant se laisser marcher sur les pieds, avec le lancement prévu en novembre d'Artemis 1, la première étape du retour des missions habitées vers la Lune et vers Mars. Le lanceur lourd Space Launch System, qui doit emporter le futur vaisseau spatial Orion, fera le tour de la Lune avant de revenir sur Terre aux alentours de 2021.

La Chine devrait de son côté mettre en orbite les premiers éléments de sa station spatiale, dont les premiers occupants sont attendus pour 2021. Placée sur une orbite basse de 300 à 400 kilomètres, cette station d'une taille similaire devrait prendre le relais de la station spatiale internationale, dont les modules devraient être abandonnés en 2024.

La capsule Crew Dragon de Space X devrait décoller mi-2020 avec des astronautes à son bord. © Nasa

Et aussi

  • Lancement de 60 satellites supplémentaires de la constellation Starlink (janvier). Plusieurs autres lancements sont attendus durant l'année.
  • Premier vol du Small Satellite Launch Vehicle (SSLV), un petit lanceur spatial développé par l'Isro (janvier).
  • Lancement de 32 satellites de la constellation OneWeb (7 février).
  • Premier lancement d’Ariane 6, le successeur d'Ariane 5 (septembre).

NB : les dates indiquées sont susceptibles de changement.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !