ExoMars2020. © R. Decourt

Sciences

ExoMars 2020 : découvrez le cœur du rover qui va chercher des traces de vie

ActualitéClassé sous :ExoMars 2020 , esa , Thales Aleina Space

L'intégration du rover ExoMars Rosalind Franklin se poursuit. Thales Alenia Space a terminé, dans son usine à Turin, le cœur de la charge scientifique du laboratoire d'analyse des échantillons ALD (Analytical Laboratory Drawer). Cet instrument vient d'être livré à l'usine d'Airbus à Stevenage, où il sera intégré dans le bathtub du rover. Ce laboratoire, nous avons pu le voir et le filmer, voici les grandes lignes de son fonctionnement.

Réalisé par Thales Alenia Space, le laboratoire d'analyse des échantillons ALD (Analytical Laboratory Drawer) aura pour tâche d'étudier les échantillons récoltés par la foreuse du rover, qui pourra forer le sous-sol martien jusqu'à une profondeur de deux mètres. Un ensemble d'analyses chimiques, physiques et spectrales détaillées seront alors exécutées à l'intérieur du laboratoire qui permettra notamment de déterminer les dérivés chimiques obtenus par pyrolyse, de détecter de potentiels groupes organiques et de caractériser la minéralogie des sols avec une précision microscopique sans précédent. 

Dit autrement, cet instrument recherchera de la matière organique dans le sous-sol martien et essayera d'établir un lien avec une potentielle forme de vie. Il s'agit principalement de rechercher puis caractériser des molécules organiques (molécules carbonées, y compris celles nécessaires à la vie telle que nous la connaissons) qui pourraient se trouver dans le sol de Mars. Il devrait également permettre de renseigner la possible origine du méthane détecté dans l'atmosphère de Mars, mais dont TGO ne parvient pas à détecter, et qui pourrait théoriquement être produit par des organismes méthanogènes.

Laboratoire de recherche miniaturisé de la vie

ALD est doté d'une panoplie de trois instruments scientifiques sophistiqués et particulièrement bien adaptés pour rechercher des signes de vie :

Ces instruments sont directement actionnés par un jeu de mécanismes capables d'extraire et de traiter les échantillons de sol récupérés sous la surface martienne par la foreuse développée et fabriquée par Leonardo. Nous aurons l'occasion d'y revenir dans le courant de la semaine prochaine.

Au premier plan, le tiroir à l'intérieur duquel seront placés les échantillons du sous-sol martien prélevés par la foreuse du rover pour y être broyés et réduits en poussière. © Rémy Decourt

Une copie à l’identique du laboratoire ALD

Le laboratoire d'analyse des échantillons ALD vu sur cette vidéo, bien qu'il soit construit à l'identique, n'est évidemment pas le modèle vol qui doit être d'une propreté extrême. Il s'agit d'un modèle de test. 

L'équipe RLS souligne l'excellence technique démontrée par Thales Alenia Space

Celui intégré à ExoMars Rosalind Franklin a été stérilisé de manière stricte, ultra nettoyé et intégré dans une pièce spéciale dédiée (appelée « Glove Box Facility ») de façon à atteindre des niveaux de propreté sans précédent dans les applications spatiales et se conformer aux règles de la protection planétaire. L'équipe RLS (Raman Laser Spectrometer) souligne l'excellence technique démontrée par Thales Alenia Space dans la mise en œuvre d'une solution technique permettant aux instruments du laboratoire ALD d'étudier les échantillons de manière ultra propre, une première en ingénierie pour des missions planétaires.

Le but étant d'éviter que des organismes terrestres se retrouvent sur Mars. Le risque étant moins la contamination du site d'atterrissage d'Oxia Planum que celui de perturber les résultats des analyses réalisées par les instruments du rover. Il faut savoir que la probabilité d'une vie active en surface de Mars aujourd'hui est extrêmement faible. Omniprésents, les UV, les radiations ionisantes et les sels de perchlorates en surface sont extrêmement agressifs pour les molécules organiques.

La carrousel qui distribuera les échantillons, contenus dans des petits fours et des réceptacles, aux différents instruments. © Rémy Decourt

Bien qu'il soit cantonné au Centre de contrôle des opérations du rover, chez Altec à Turin, ce modèle servira à réaliser des tests. Mais pas seulement. Tout au long de la mission, il servira également à comprendre tous les dysfonctionnements qui pourraient se déclarer sur Mars de façon à y remédier.

  • ALD est un laboratoire pour découvrir des traces de vies éteintes ou en activité dans le sous-sol martien.
  • Avec ses trois instruments, il analysera les échantillons du sous-sol récoltés par la foreuse du rover.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi