Vue d'artiste de la sonde Hayabusa-2 lors de sa tentative réussie de récupérer des échantillons de l'astéroïde Ryugu (février 2019). © Akihiro Ikeshita, Jaxa

Sciences

La sonde Hayabusa-2 repart vers la Terre avec de précieux échantillons d'un astéroïde

ActualitéClassé sous :hayabusa-2 , astéroïde Ryugu , astéroïde

-

Après avoir passé plusieurs mois autour de l'astéroïde Ryugu, la sonde spatiale Hayabusa-2 va repartir demain vers la Terre avec à son bord une capsule d'échantillons de roches de cet astre formé à l'aube du Système solaire.

Actuellement en orbite autour de l'astéroïde Ryugu, la sonde spatiale japonaise Hayabusa-2 va entamer mercredi 13 novembre son voyage retour vers la Terre avec à son bord une précieuse cargaison d'échantillons susceptibles d'éclairer sous un nouveau jour les scientifiques quant à la formation de notre Système solaire.

Une capsule contenant ces prélèvements devrait normalement revenir sur Terre vers la fin 2020, a déclaré à la presse le ministre japonais de l'Éducation et des sciences, Koichi Hagiuda.

Les trésors de Ryugu

À deux reprises cette année, Hayabusa-2, un engin de la taille d'un réfrigérateur, a réussi l'exploit de se poser brièvement sur Ryugu, un astéroïde situé à quelque 340 millions de kilomètres de la Terre, soit environ 900 fois la distance de la Terre à la Lune.

La sonde a ainsi pu prélever des échantillons de poussières tant sur la surface que dans le sous-sol de ce véritable « fossile » de la formation du Système solaire, vieux de 4,6 milliards d'années.

Le voyage aller vers Ryugu lui avait pris trois ans et demi mais le retour devrait être nettement plus court grâce à la plus grande proximité des positions orbitales actuelles de la Terre et de l'astéroïde.

Ses échantillons devraient être largués dans un désert du sud de l'Australie, selon des responsables des agences spatiales japonaise (Jaxa) et australienne (Asa).

Avec sa première sonde Hayabusa (« faucon » en japonais), dont la mission avait duré de 2003 à 2010, la Jaxa avait déjà réussi à collecter et ramener sur Terre un peu de poussière d'un autre lointain astéroïde, Itokawa, au terme de nombreuses péripéties qui ont servi de leçon pour Hayabusa-2.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

L'astéroïde Itokawa en images  Cette animation permet d'admirer Itokawa, le premier astéroïde dont un échantillon, prélevé par la sonde japonaise Hayabusa, est revenu sur Terre. Les analyses ont montré que ce géocroiseur assez petit est en fait le résultat de l'union de deux corps distincts.