Des poussières issues de l’explosion d’un astéroïde ont modifié le climat sur Terre il y a 466 millions d’années. Le climat et la vie ! © UKT2, Pixabay License

Sciences

La désintégration d’un astéroïde a modifié la vie sur Terre il y a 466 millions d’années

ActualitéClassé sous :astéroïdes , désintégration , poussières

Il y a 466 millions d'années, à l'époque de l'Ordovicien, la Terre a connu un épisode de refroidissement et une grande biodiversification. Des chercheurs affirment aujourd'hui que la désintégration d'un astéroïde à plusieurs dizaines -- voire centaines -- de millions de kilomètres de notre planète est à l'origine des deux phénomènes.

Il y a environ 466 millions d'années, bien avant l'apparition des dinosaures, notre planète a connu un Petit Âge de glace. Et des chercheurs de l'université de Chicago viennent tout juste d'en identifier la cause. Ils affirment que le refroidissement qu'a alors connu la Terre a été provoqué par des poussières résultant de la désintégration d'un astéroïde de 150 km de large, quelque part entre Mars et Jupiter.

« Normalement, il tombe sur notre planète environ 40.000 tonnes de matière extraterrestre chaque année. Imaginez que le phénomène soit multiplié par mille, voire dix mille », détaille Philipp Heck, professeur en géophysique. Présentes dans notre atmosphère pendant au moins deux millions d'années, ces poussières d’une chondrite de type L ont transformé la vie sur Terre.

Pour arriver à leurs conclusions, les chercheurs ont analysé des roches, du côté de la Suède et de la Russie — ici, la ligne horizontale grise —, pour y découvrir des isotopes particuliers de l’hélium ou encore des métaux rares que l’on trouve généralement dans les astéroïdes. © Philipp Heck, Université de Chicago

Une explosion de biodiversité

Elles ont d'abord influé sur le climat puisqu'elles ont filtré la lumière arrivant du Soleil jusqu'au sol de notre planète. Ces poussières auraient ainsi bien provoqué le refroidissement global que les chercheurs avaient déjà repéré autour de -466 millions d'années. Un refroidissement toutefois suffisamment progressif pour permettre à la vie de s'adapter.

Les espèces -- notamment celles se trouvant dans les régions les plus éloignées de l'équateur -- ont évolué en fonction des nouvelles conditions climatiques. Et d'autres sont même apparues au profit de ce refroidissement. Les poussières retombées sur Terre auraient ainsi accéléré le processus de biodiversification. Les chercheurs parlent même d'explosion ordovicienne, en référence au système géologique de l'Ordovicien moyen au cours duquel la désintégration de l'astéroïde s'est produite.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Interview : la Terre menacée par des astéroïdes ?  Depuis quelques années les scientifiques étudient la menace possible des géocroiseurs pour notre Planète. À l’image du scénario de l’extinction des dinosaures, ces astéroïdes sont-ils une menace pour la vie sur Terre ? Futura-Sciences a interviewé Jean-Pierre Luminet, astrophysicien de renom, afin d’en savoir plus.