Depuis longtemps, le champ magnétique du Soleil intrigue les astronomes. Car il reste difficile à caractériser. Mais un coup de pouce du destin a permis à une équipe britannique de le mesurer avec une précision inégalée. Il serait 10 fois plus puissant qu’on ne le pensait. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le mystérieux et invisible champ magnétique du Soleil se dévoile enfin Comprendre la nature du champ magnétique solaire est indispensable pour découvrir quel est vraiment son impact sur les planètes environnantes. Cependant, il reste invisible à l’œil nu. Afin d’en savoir plus, la Nasa a créé cette simulation, générée à partir de nombreuses observations.

C'est au début du XXe siècle qu'a été inventé, à l'observatoire du Pic du Midi de Bigorre (France) le coronographe, un instrument qui permet d'observer la couronne solaire en dehors des éclipseséclipses. David Kuridze, chercheur à l'université Queen’s de Belfast puis à l'université Aberystwyth (Royaume-Uni), s'en est fait une spécialité. Il a ainsi notamment étudié, à l'aide d'un télescopetélescope de l'observatoire de Roque de Los Muchachos, situé sur l'île de La Palma (Espagne), une éruption solaireéruption solaire particulièrement forte qui a éclaté le 10 septembre 2017.

« Le champ magnétique, c'est un peu à l'atmosphèreatmosphère extérieure du SoleilSoleil ce que la température est au climatclimat de la TerreTerre. Ses caractéristiques sont des paramètres physiquesphysiques essentiels à comprendre la physique de la couronne solaire, explique le chercheur. Pour la première fois, nous avons mesuré avec précision le champ magnétiquechamp magnétique des boucles coronales. »

C’est au Pic du Midi de Bigorre qu’a été inventé le coronographe, un instrument qui permet d’étudier la couronne du Soleil. © LaurentO, Pixabay, Pixabay License
C’est au Pic du Midi de Bigorre qu’a été inventé le coronographe, un instrument qui permet d’étudier la couronne du Soleil. © LaurentO, Pixabay, Pixabay License

Un coup de pouce du destin

Rappelons que les éruptions solaires apparaissent lorsque l'énergieénergie magnétique accumulée dans l'atmosphère du Soleil est soudainement libérée. Mais jusqu'à aujourd'hui, la faiblesse du signal atteignant la Terre et les limites des instruments à la disposition des astronomesastronomes avaient empêché de mesurer les caractéristiques de ce champ magnétique.

Les champs magnétiques dont il est question ici apparaissent environ 100 fois plus faibles que ceux rencontrés dans un scannerscanner IRM. Par chance, David Kuridze pointait justement son télescope au bon endroit, ce jour de septembre 2017. Et son équipe a pu conclure que le champ magnétique du Soleil est dix fois plus puissant qu'on ne le pensait jusqu'alors.