Sciences

L'ATV-3, prochain vaisseau de ravitaillement de l'ISS, est prêt

ActualitéClassé sous :Astronautique , vaisseau de ravitaillement , ISS

-

Le troisième vaisseau de ravitaillement automatique de la famille ATV de l'Esa, dénommé Edoardo Amaldi, s'apprête à rejoindre la Station spatiale internationale. Le lancement, assuré par une Ariane 5, devait avoir lieu le 9 mars au port spatial de l'Europe à Kourou (Guyane) mais a été reporté pour une ultime vérification.

C'est une fusée européenne Ariane 5 qui lancera l'ATV-3 le 9 mars prochain. © Esa/Arianespace

Le décollage de l'ATV-3, prévu le 9 mars à 10 h 05 en temps universel (11 h 05 en heure française), est reporté. Pendant les vérifications de routine, un défaut a été détecté et nécessite que l'on aille y voir de plus près. Aucune nouvelle date n'a été communiquée pour l'instant.

L'ATV Edoardo Amaldi fait suite à deux missions logistiques couronnées de succès, celles de l'ATV Jules Verne en mars 2008 et de l'ATV Johannes Kepler en février 2011.

L'ATV-3 porte le nom du physicien italien pionnier des vols spatiaux Edoardo Amaldi, qui est l'un des pères fondateurs de l'Organisation européenne de recherches spatiales, précurseur de l'Esa, et de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (Cern). Amaldi est par ailleurs célèbre pour avoir fait partie du groupe qui a découvert les neutrons lents. Ce troisième ATV est le premier à être programmé et lancé en respectant l'intervalle d'un an prévu par rapport à la mission précédente. Il inaugure ainsi la production, au rythme d'un exemplaire par an, de vaisseaux de ravitaillement destinés à la Station spatiale, ce qui fait de l'Europe un partenaire essentiel de l'exploitation de cet avant-poste orbital. Les prochains ATV, Albert Einstein et Georges Lemaître, lui succéderont en 2013 et 2014.

Le physicien Edoardo Amaldi (1908-1989) a été un pionnier des vols spatiaux. © Amaldi Family

L'ATV-3, une livraison attendue

L'ATV-3 livrera des fournitures indispensables (4.395 kilos d'ergols, d'oxygène, d'air et d'eau) et assurera également le rehaussement d'orbite de la Station. Avec un poids de plus de 20 tonnes, ce cargo de l'espace hautement sophistiqué constitue la charge utile la plus lourde jamais lancée par l'Europe. Il est à la fois une plateforme autonome, un véhicule spatial manœuvrable et, après son amarrage, un module de la Station spatiale. Pour réaliser un amarrage en mode automatique dans le respect des contraintes de sécurité très strictes imposées par la conduite des vols spatiaux habités, l'ATV est équipé de moyens de navigation de grande précision, d'un logiciel de vol hautement redondant et d'un système d'évitement des collisions entièrement autonome possédant ses propres capacités de contrôle, de propulsion et d'alimentation en énergie.

Mesurant environ 10 mètres de haut pour un diamètre de 4,5 mètres, l'ATV comporte un module pressurisé de 45 m³ et un système d'amarrage russe semblable à ceux des capsules Soyouz de transport d'équipage et des vaisseaux de ravitaillement Progress. Lorsque ses panneaux solaires sont déployés, l'ATV a une envergure de 22 mètres. Près de trois fois plus grand que le Progress russe, il peut transporter environ trois fois plus de fret. Avant de quitter la Station, l'ATV Edoardo Amaldi sera rempli de sacs de déchets et de matériels dont l'équipage n'a plus besoin. Il sera ensuite désorbité au-dessus du Pacifique Sud pour se consumer en toute sécurité dans l'atmosphère.

Cela vous intéressera aussi