Le kibbeh est un met traditionnel de la cuisine du Moyen-Orient. Il se présente sous la forme de boulettes à base de boulgour. Des boulettes légèrement allongées, un peu en forme de citrons. Ces boulettes sont généralement fourrées d’une farce de viande et parfumées d’épices et d’herbes avant d’être frites à la poêle. Dans cette recette « végéterrienne » proposée par Bernard Laurance et parue aux éditions Flammarion, pas de viande bien sûr. Mais un petit ingrédient surprise qui devrait faire son effet sur vos convives : de la soupe à l’oignon déshydratée !

Le + Santé de la recette

Le sojasoja est une plante de la famille des légumineuseslégumineuses et les adeptes de sa consommation sont de plus en plus nombreux. Le soja en effet est le végétal le plus protéiné. Et il contient des protéinesprotéines complètes, ce qui le rend particulièrement intéressant dans un régime végétarienvégétarien. D'autant qu'il n'apporte pas de cholestérolcholestérol et que l'on y retrouve que des gras de bonne qualité. Il constitue par ailleurs une source intéressante de ferfer, de zinczinc et de calciumcalcium ainsi que de vitaminesvitamines.

La consommation de soja pourrait protéger des maladies cardiovasculairesmaladies cardiovasculaires et prévenir la survenue de certains cancerscancers comme le cancer du seincancer du sein.

Quant à l'inquiétude portant sur les isoflavones -- des moléculesmolécules aussi appelées phytooestrogènes pour les similitudes qu'elles présentent avec des œstrogènesœstrogènes humains -- que renferme le soja, les dernières études semblent montrer qu'elles ne restent à surveiller que concernant leur effet possible sur les hormoneshormones thyroïdiennes, essentiellement chez les personnes en hypothyroïdiehypothyroïdie.

Et si au détour d'une recette on vous parle de soya, ne soyez pas trop surpris, car cette écriture est inspirée de l'anglais « soy ». Celle que nous privilégions en Europe, « soja », est quant à elle plutôt héritée de l'allemand.

Ingrédients
4 personnes


Temps de préparation25 minutes
Temps de cuissonQuelques minutes à la friture
150 g de boulgour brun fin
15 g de farine
150 g de soja texturisé (petits morceaux)
1 cuillerée à café de thym séché
1 cuillerée à café de romarin séché
1 gousse d’ail épluchée
½ oignon épluché
2 cuillerées à café d’oignon en poudre
½ cuillerée à café de cumin en poudre
Huile pour friture
50 g de soupe à l’oignon déshydratée en sachet
Sel, poivre
<p>© Claire Curt - Manuela Chantepie</p>
Kibbehs végétaliens

© Claire Curt - Manuela Chantepie

Préparation de larecette


  1. Versez le sojasoja texturisé et le boulgour brun fin dans un grand récipient. Versez une bonne quantité d'eau très chaude pour recouvrir complètement le tout.
  2. Laissez gonfler pendant 20 minutes. Égouttez soigneusement dans un tamis (car le boulgour passe à travers une passoire classique) puis essorez en appuyant dans vos mains pour faire sortir l'eau. Mettez au fur et à mesure dans le récipient de votre mixeur.
  3. Ajoutez le reste des ingrédients. Pour la soupe à l'oignonoignon, prenez un sachet de soupe déshydratée du commerce. Cela va donner un goût très étonnant aux kibbehs et beaucoup de monde va croire qu'ils sont à la viande. Mixez pendant 1 minute. Vous devez obtenir une pâte qui peut se façonner à la main.
  4. Faites des boulettes de 20 g puis donnez-leur la forme d'un citron en affinant des deux côtés. Les kibbehs sont presque prêts. Faites chauffer une casserole d'huile puis faites-les frire pendant quelques minutes jusqu'à ce qu'ils prennent une belle couleurcouleur.
  5. Égouttez-les sur du papier absorbant et dégustez-les sans attendre avec une sauce au tahiné.
Illustration des conseils du cuisinier

Les conseils ducuisinier

Vous ne vous doutez pas que des kibbehs végétaliensvégétaliens puissent être aussi bons ! J'ai découvert cette variante dans un restaurant végétarienvégétarien à Rio de Janeiro avec une multitude d'autres petits délices. Il y a là-bas une grande communauté libanaise et c'est donc naturellement que l'on les retrouve sous cette forme dans viande. Je me suis évidemment empressé de chercher un moyen de les refaire. Ils sont moelleux à souhait et très savoureux. Ils sont une excellente approche pour un premier pas vers une cuisine végétarienne.