Santé

Anatomie de l’appareil urinaire et infections

Dossier - Une infection urinaire appelée cystite
DossierClassé sous :vessie , inflammation , interstitielle

-

La cystite est une inflammation de la vessie qui touche plus souvent les femmes que les hommes. Parfois sujette à récidive, la cystite est principalement due à une infection bactérienne, même si d'autres causes existent.

  
DossiersUne infection urinaire appelée cystite
 

La cystite est une affection du système urinaire. Celui-ci comporte plusieurs organes : les reins, les uretères, la vessie et l'urètre. Pour comprendre la cystite, mieux vaut donc connaître un peu le fonctionnement de l'appareil urinaire.

Appareil urinaire. © Nerthuz, Fotolia

Les reins

Les reins sont des organes vitaux, en forme de haricots, existant par paire et implantés de chaque côté de la colonne vertébrale. Ils jouent un rôle d'épuration et de régulation du milieu intérieur. Ils assurent la filtration du sang, l'équilibre des minéraux et permettent l'élimination des déchets toxiques. En contrôlant la quantité d'eau de l'organisme, ils participent à la régulation de la pression sanguine. Les glandes surrénales, situées au-dessus des reins, produisent des hormones : cortisol, aldostérone, hormones androgènes, adrénaline, noradrénaline...

Les uretères

Les uretères sont deux petits canaux étroits qui prolongent les reins et servent à transporter l'urine jusqu'à la vessie. L'urine progresse grâce à la contraction des parois musculaire de l'uretère. Lorsque des calculs sont fabriqués dans le rein, ils se bloquent au cours de leur passage dans les uretères, entraînant un mauvais écoulement de l'urine, une stagnation des déchets et des infections urinaires.

La cystite est une infection de l'appareil urinaire. Elle est due à une inflammation de la paroi de la vessie. ©Georges Dolisi, DR

La vessie

Placée devant le rectum chez l'homme et devant le vagin et l'utérus chez la femme, la vessie, sorte de réserve d'urine, dispose de trois orifices. Les deux premiers proviennent des uretères et le dernier rejoint l'urètre. De forme triangulaire lorsqu'elle est vide, elle ressemble à une poire quand elle se distend par l'arrivée de l'urine. La vessie, réceptacle de l'urine entre deux mictions (fait d'uriner), peut contenir entre 200 mL et 500 mL de liquide.

L’urètre

Composé d'un fin conduit qui expulse l'urine à son extrémité, l'urètre débouche sur le méat urinaire et conduit donc l'urine de la vessie jusqu'à l'expulsion en-dehors du corps. L'urètre féminin mesure environ trois centimètres, contre 12 cm chez l'homme. Le sphincter de l'urètre permet de contrôler l'ouverture de l'orifice de l'urètre et l'émission de l'urine.

Les infections de l'appareil urinaire

Selon l'organe touché, on distingue différentes infections de l'appareil urinaire :

  • L'urétrite, une inflammation de l'urètre, généralement transmise lors de rapports sexuels. Les deux germes mis en évidence dans les cas d'urétrite sont les bactéries Chlamydia trachomatis et Neisseria gonorrhoeae (communément appelé gonocoque). Touchant davantage les hommes, l'urétrite conduit à des difficultés à uriner et des douleurs mictionnelles ; un liquide blanc ou jaunâtre s'échappe de l'urètre.
  • La cystite, qui est à proprement parler une inflammation de la paroi vésicale, c'est-à-dire de la paroi de la vessie. De manière générale, elle touche majoritairement les femmes puisque leur anatomie la favorise.
  • La pyélonéphrite qui touche les reins et peut suivre une cystite, si les germes remontent vers les reins.