Santé

La cystite radique : causes et traitement

Dossier - Une infection urinaire appelée cystite
DossierClassé sous :vessie , inflammation , interstitielle

-

La cystite est une inflammation de la vessie qui touche plus souvent les femmes que les hommes. Parfois sujette à récidive, la cystite est principalement due à une infection bactérienne, même si d'autres causes existent.

  
DossiersUne infection urinaire appelée cystite
 

La cystite radique est une lésion vésicale consécutive à une irradiation d'un des organes pelviens. Les lésions peuvent aller de la simple réaction inflammatoire à une rétraction presque totale de la vessie. Petit tour des symptômes récurrents de ce type de cystite dont les manifestations cliniques peuvent apparaître jusqu'à dix ans après l'irradiation.

L'hydratation est très importante. © Chepko Danil, Fotolia

La cystite radique se traduit par une pollakiurie diurne et nocturne (besoin fréquent d'uriner de jour comme de nuit), une hématurie (présence de sang dans les urines) et des douleurs. Les antécédents d'irradiation permettent d'envisager le diagnostic de cystite radique, mais les autres causes possibles doivent être écartées : cystite infectieuse (vérifié par ECBU) ou récidive de la tumeur. La cystoscopie (examen qui explore les parois internes de la vessie) permet d'observer l'état de la muqueuse de la vessie et de localiser l'origine des saignements.

Suite à une irradiation, les parois de la vessie peuvent s’irriter et provoquer une cystite radique. © DR

Traitement de la cystite radique : lavages vésicaux et instillation

Le traitement de la cystite radique est uniquement symptomatique. Il utilise des anti-inflammatoires et des anticholinergiques (contre les envies pressantes). Concernant l'hématurie, les médecins conseillent les lavages vésicaux et donc de boire de l'eau en grande quantité afin d'accroître la réserve d'urine qui facilite un lavage vésical fréquent. Le traitement peut utiliser des instillations, sous anesthésie à cause de l'irritation que peut provoquer l'injection des produits. Plusieurs types de produits existent :

  • l'instillation au formol est la plus efficace mais aussi extrêmement douloureuse. Elle doit être faite sous anesthésie (générale ou locale). Le formol est dilué avec de l'eau stérile et chaque instillation dure en moyenne de 5 à 20 minutes. Cette technique enregistre entre 70 % et 80 % de réussite.
  • L'instillation au nitrate d'argent mélangé à de l'eau stérile dure de 10 à 20 minutes. On estime à un peu moins de 70 % le taux de réussite de cette méthode.
  • L'instillation d'alun présente un avantage non-négligeable : il n'y a pas besoin d'anesthésie.

Électrocoagulation et oxygénothérapie hyperbare

L'électrocoagulation peut servir à traiter les saignements. Enfin, l'oxygénothérapie hyperbare est une technique très prometteuse : elle consiste à placer le patient dans une chambre pressurisée pour lui envoyer de l'oxygène à une pression supérieure à celle de l'atmosphère. Ceci favorise la diffusion de l'oxygène dans les tissus et diminue les saignements. Cette technique donne de bons résultats.

Il n'existe pas de traitement préventif spécifique pour éviter l'apparition de la cystite radique mais des précautions techniques permettent de réduire la fréquence de ces complications. Ainsi, le fractionnement des doses d'irradiation permet de limiter la toxicité sur les organes sains avec un effet ciblé sur la tumeur.