Santé

La cystite fongique : causes et traitement

Dossier - Une infection urinaire appelée cystite
DossierClassé sous :vessie , inflammation , interstitielle

-

La cystite est une inflammation de la vessie qui touche plus souvent les femmes que les hommes. Parfois sujette à récidive, la cystite est principalement due à une infection bactérienne, même si d'autres causes existent.

  
DossiersUne infection urinaire appelée cystite
 

La cystite fongique est causée pas des champignons (le plus souvent il s'agit du champignon Candida albicans) qui remontent de l'urètre à la vessie. Certains facteurs de risques sont associés à cette cystite comme le diabète ou des traitements antibiotiques.

Candida albicans bacteria. © Tatiana Shepeleva, Fotolia

Candida albicans est le champignon le plus fréquemment impliqué, mais d'autres Candida peuvent être en cause. Un affaiblissement du système immunitaire est souvent à l'origine de la prolifération du Candida : la cystite fongique survient surtout chez certains patients immunodéprimés comme des malades du Sida.

Les symptômes sont proches de ceux d'une cystite infectieuse (mictions fréquentes, brûlures...). Le traitement de référence utilise du fluconazole pendant une à deux semaines.

Le champignon Candida albicans, ici en culture, peut infecter les voies urinaires et causer une cystite fongique. © Iqbal Osman, Flickr, CC by 2.0

Les facteurs de risque de la cystite fongique

La cystite due à Candida est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, du fait de leur anatomie : le vagin peut contenir des Candida qui remontent ensuite l'urètre, plus court que chez l'homme.

Les cystites d'origine nosocomiale sont dues à la pose d'un cathéter ou d'une sonde, qui représente un risque d'entrée de micro-organismes dans le système urinaire. Comme l'élimination naturelle de l'urine n'est plus opérationnelle, de l'urine peut stagner et participer au développement de champignons.

Le diabète augmente le risque de candidoses par la colonisation des Candida notamment dans la zone vulvaire.

Un traitement antibiotique peut aussi favoriser une candidose, par déséquilibre de la flore intestinale et vaginale : la disparition de certaines bactéries laisse le champ libre aux champignons pour proliférer.