Santé

Traitement de la cystite

Dossier - Une infection urinaire appelée cystite
DossierClassé sous :vessie , inflammation , interstitielle

-

La cystite est une inflammation de la vessie qui touche plus souvent les femmes que les hommes. Parfois sujette à récidive, la cystite est principalement due à une infection bactérienne, même si d'autres causes existent.

  
DossiersUne infection urinaire appelée cystite
 

En l'absence de traitement, il est possible de guérir d'une cystite infectieuse ; mais généralement le médecin prescrit un traitement à base d'antibiotiques. Une cystite mal soignée peut entraîner des complications comme la pyélonéphrite.

Le traitement de la cystite.© Mizianitka, Pixabay, DP

Traitement d’une cystite infectieuse aiguë simple

La cystite aiguë simple, ou bénigne, sans risque de complication, est diagnostiquée par une bandelette positive et ne nécessite pas d'ECBU. Le médecin prescrit en général un traitement antibiotique mono-dose de courte durée, durant trois à cinq jours. Les molécules utilisées peuvent être de la fosfomycine, des fluoroquinolones (ciprofloxacine, loméfloxacine, norfloxacine, ofloxacine).

Un traitement antispasmodique peut être administré en cas de douleurs intenses pour soulager la vessie et le malade.

Habituellement, la cystite aiguë simple guérit en quelques jours.

Le traitement antibiotique dure généralement trois à cinq jours. © Global Panorama, Flickr, CC by-sa 2.0

Attention à la cystite récidivante ! 

Les récidives de cystite sont malheureusement fréquentes. Quand le nombre des épisodes de cystite excède quatre par an, on parle de cystites récidivantes. Cette cystite récidivante peut devenir un handicap sérieux dans la vie quotidienne des patients. Dans le cas de récidives, un ECBU est pratiqué afin de savoir s'il existe un problème de résistance aux antibiotiques. Le médecin adapte alors le traitement en fonction des résultats de l'antibiogramme.

Pour comprendre l'origine des récidives, d'autres examens plus approfondis peuvent être réalisés, comme une échographie. En cas d'anomalie anatomique, un traitement chirurgical peut être envisagé.

Les complications de la cystite infectieuse : la pyélonéphrite

Une cystite infectieuse non-traitée, mal traitée ou résistante aux antibiotiques, peut évoluer vers une pyélonéphrite si les bactéries atteignent les reins. Les symptômes d'une pyélonéphrite sont : de la fièvre (supérieure à 38,5 °C), des frissons, des douleurs au creux des reins, et des symptômes de cystite (envies fréquentes d'uriner, brûlures mictionnelles...).

L'ECBU permet d'identifier les bactéries responsables (généralement Escherichia coli). Le traitement repose sur la prise d'antibiotiques, dont la composition dépend des résultats de l'antibiogramme. La pyélonéphrite peut se compliquer en septicémie (infection généralisée) ou en abcès rénal.

Recommandations de l'ANSM (anciennement Afssaps) pour le traitement de la cystite aiguë compliquée. © DR

Recommandations de l'ANSM (anciennement Afssaps) pour le traitement de la cystite aiguë compliquée. © DR