Les déchets qualifiés de spéciaux ou de dangereux sont ceux qui présentent un risque pour notre santé ou pour l’environnement. © itakdalee, Fotolia
Planète

Déchet toxique

DéfinitionClassé sous :Environnement , Déchet , gestion des déchets

Un déchet dangereux, aussi appelé déchet toxique, répond à la classification de l'article R541-8 du code de l'environnement. Ces déchets contiennent en quantité variable des éléments présentant un danger pour la santé ou l'environnement, est doivent donc faire l'objet d'une collecte et d'un traitement séparé. Il existe 15 propriétés de danger numérotées de HP1 à HP15 (explosif, inflammable, cancérogène, corrosif, infectieux, nocif...). Si le déchet possède au moins une de ces propriétés il est classifié comme dangereux. Selon le dernier bilan dressé par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, 11 millions de tonnes de déchets dangereux ont été produits en France en 2016, soit 3,4% du volume total des déchets.

Quelques exemples de déchets toxiques

  • Amiante
  • PCB (polychlorobiphényles) et PCT (polychloroterphényles) : interdits en France depuis 1987, iles étaient principalement utilisés comme lubrifiant dans les appareils électriques, le traitement du métal les peintures, soudures et adhésifs
  • Déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE)
  • Piles et accumulateurs
  • Fluides frigorigènes
  • Huiles minérales et synthétiques
  • Déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI) : médicaments et dispositifs médicaux usagés

Origine des déchets dangereux

Trois secteurs regroupent représentent à eux seuls les trois quarts des déchets dangereux produits en France : collecte et traitement des déchets et de l'eau, construction, et industrie chimique, pharmaceutique et plastique. Les ménages produisent peu de déchets dangereux ; il s'agit essentiellement de déchets d'équipements électriques et électroniques et de produits chimiques (colles, peintures, insecticides, détergents...)

Les producteurs des déchets dangereux en France. © Céline Deluzarche, Futura, d’après SDES, octobre 2019.

Traitement des déchets toxiques

Les déchets dangereux sont traités dans des centres spécialisés grâce à différentes méthodes :

  • valorisation ou recyclage
  • traitement thermique (combustion à très haute température ou séparation par évaporation)
  • traitement physico-chimique
  • traitement biologique
  • stockage

La plupart des déchets dangereux font l'objet d'une règlementation spécifique avec une filière dédiée à leur collecte et leur traitement. C'est notamment le cas pour les piles et accumulateurs, les PCB et PCT, les DASRI, les déchets amiantés ou les fluides frigorigènes.

Selon le Syndicat des professionnels du recyclage, de la valorisation, de la régénération et du traitement des déchets dangereux (SYPRED), 5,9 millions de tonnes de déchets dangereux ont été traités en France en 2018, dont 26% ont été valorisés ou régénérés.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !