En France, les piles sont considérées comme des déchets dangereux et il est interdit de les jeter à la poubelle. © InspiredImages, Pixabay, CC0 Creative Commons

Planète

Pourquoi ne doit-on pas jeter les piles à la poubelle ?

Question/RéponseClassé sous :Eco-consommation , Pollution , piles

En France, la loi dicte de ne pas jeter les piles à la poubelle. Car les piles sont considérées depuis les années 1990 comme des déchets dangereux. Elles doivent donc être orientées vers une filière adaptée. 

Quelque 1,3 milliard de piles et accumulateurs (piles rechargeables, batteries) sont mis sur le marché français chaque année. Dans ces piles et accumulateurs, du plastique et du papier, mais surtout, encore de nombreux métaux lourds qui peuvent être toxiques - pour les êtres humains et plus largement pour tous les êtres vivants - et très polluants pour les sols notamment : nickelcadmiummercureplombzinclithium, etc.

Jetées dans la nature, les piles se dégradent sous l'effet de la corrosion. Jetées à la poubelle, elles sont enfouies - et finissent là aussi par se dégrader - ou incinérées. Elles relâchent alors ces métaux qui peuvent polluer l’environnement. Ainsi le nickel peut être responsable d'un eczéma ou de sinusites. Le mercure - qui a heureusement presque disparu de nos piles - provoque des gingivites et des atteintes du système nerveux. Le cadmium, qui lui aussi disparaît de nos piles, est quant à lui cancérigène.

De plus en plus de précautions sont prises pour éviter l’usage de matériaux dangereux dans la conception des piles et accumulateurs les plus récents. © Mattes, Wikipedia, Domaine public

Recyclage obligatoire

Jeter les piles à la poubelle ou dans la nature, c'est aussi gaspiller des ressources naturelles dont certaines sont précieuses. Car leur extraction est polluante et coûteuse. Or, près de 75 % des matériaux qui composent une pile peuvent être recyclés. Sur une année, cela représente plusieurs milliers de tonnes de métaux récupérées. Des métaux qui servent alors à la fabrication de divers objets : gouttières en zinc, couverts en acier inoxydable, tôles de voitures, etc.

Ainsi les piles usagées doivent donc être rapportées dans les points de vente - car tous les magasins qui commercialisent des piles sont tenus de mettre à disposition une borne de collecte -, certaines mairies ou espaces accueillant du public ou les déchetteries. Elles pourront alors être enlevées par un transporteur spécialisé et dirigées vers des centres de stockage où elles seront triées par type (piles alcalines, piles salines, piles boutons, etc.). C'est seulement à partir de là qu'elles peuvent être retraitées. Une partie de leurs éléments sera recyclée et le reste sera placé en centre de stockage des déchets ultimes de manière à ne pas contaminer l'environnement.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Kezako : comment fonctionne une pile ?  Que ce soit dans nos téléphones portables, lampes de poches, ou même dans nos voitures, les piles et batteries sont partout. Scellé et protégé, leur contenu est souvent mystérieux. Unisciel et l’Université de Lille 1 nous éclairent, avec le programme Kézako, sur le fonctionnement des piles dans cette courte et intéressante vidéo.