Santé

Émile Roux et le vaccin contre la diphtérie

Dossier - Vaccins : leurs effets sur notre système immunitaire
DossierClassé sous :médecine , vaccin , vaccination

Les vaccins sont devenus un sujet de société qui divise et crée la polémique. Pourtant, s'ils nous obligent à faire des anticorps, c'est pour nous empêcher d'être malades. Mais alors, comment la vaccination fonctionne-t-elle ? Le point dans ce dossier.

  
DossiersVaccins : leurs effets sur notre système immunitaire
 

Né en 1853, Émile Roux devient l'un des assistants de Louis Pasteur dès 1878. Les deux hommes collaborent sur l'atténuation du choléra des poules, puis sur la maladie du charbon chez les bovins.

Comment le vaccin contre la diphtérie a-t-il été inventé ? Ici, des cellules en culture. © Jarun Ontakrai, Shutterstock

Après avoir fait ses premières armes avec la microbiologie, monté en grade, Émile Roux passe chef de service de l'institut Pasteur, qu'il a aidé à fonder. C'est à cette époque qu'il collabore avec un autre chercheur célèbre, Alexandre Yersin, qui découvrira la bactérie responsable de la peste, aujourd'hui nommé en son honneur (Yersinia pestis). Ensemble, ils ont travaillé sur le bacille découvert en 1884 par Edwin Klebs et Friedrich Loeffler.

Émile Roux n'a pas directement développé de vaccin, mais est resté célèbre pour avoir réalisé le premier sérum antidiphtérique. © IHM, Wikipédia, DP

Tous deux démontrent que cette bactérie est à l'origine de la diphtérie, maladie fréquente et mortelle, surtout pour les enfants. Ils arrivent même à isoler la toxine responsable, une première dans l'histoire. Ayant identifié la cause précise de la maladie, Émile Roux développe un sérum qu'il teste sur des enfants diphtériques et qu'il compare au traitement classique contre la maladie. Sur les 520 patients ayant reçu le traitement habituel, 316 trouvent la mort. Sur les 448 bénéficiant du traitement d'Émile Roux, seuls 109 succombent. Un véritable succès qui permet au médecin de connaître la gloire, au point d'avoir droit à des funérailles nationales lors de sa mort, en 1933.

Bien qu'il n'ait pas découvert un vaccin, Émile Roux a posé certaines bases de la médecine moderne.