Santé

En bref : la course au vaccin contre le VIH se poursuit

ActualitéClassé sous :médecine , VIH , SIDA

La société Biosantech se félicite des résultats des essais cliniques sur son candidat vaccin contre le VIH. Selon elle, il s'agit même du vaccin le plus avancé dans le monde. Il faudra cependant attendre plusieurs années avant qu'il voit le jour...

La vaccination contre le VIH a été un peu délaissée ces dernières années du fait de l'avènement des antirétroviraux. Mais ceux-ci ne sont pas pleinement efficaces, puisqu'ils ne guérissent pas du Sida. Une solution plus radicale contre le VIH doit être trouvée. Viendra-t-elle de la société Biosantech ? © Andres Rueda, Flickr, cc by 2.0

En janvier 2013, une équipe de l'hôpital de la Timone à Marseille annonçait le lancement d'un essai clinique pour tester un candidat vaccin thérapeutique contre le virus du Sida. Il cible une protéine du virus, appelée Tat, qui favorise la multiplication virale et bloque la réponse immunitaire. Son objectif est de faire produire par le système immunitaire des anticorps qui neutralisent Tat et de permettre l'élimination des cellules infectées par le VIH.

« À l'issue de la phase I des essais cliniques, réalisée sur 48 patients séropositifs, aucune toxicité n'a été observée, s'enthousiasme Biosantech, une société de biotechnologie basée dans les Alpes-Maritimes à l'origine du projet. L'espoir d'un vaccin contre le VIH grandit et va bientôt devenir réalité. » Le vaccin a montré une bonne tolérance et son efficacité doit désormais être évaluée. Dans la phase II, les chercheurs vont tenter de déterminer la dose efficace sur ces mêmes patients.

Toutefois, comme l'assurait en janvier dernier Jean-François Delfraissy, directeur de l'Agence nationale de recherches sur le Sida et les hépatites virales (ANRS), « ce vaccin ne pourra pas remplacer à terme les trithérapies. Il est là pour stimuler la réponse immunitaire et aider les patients à avoir un meilleur contrôle du virus. » Les promoteurs de l'essai se montrent cependant très optimistes et évoquent déjà la phase de commercialisation. Ils assurent même que leur vaccin est, à ce jour, le plus avancé au monde. De son côté, Willy Rozenbaum, chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Saint-Louis à Paris, tempère. « Des centaines d'essais de vaccins dits thérapeutiques sont en cours. Obtenir un vaccin thérapeutique relève aujourd'hui de la pure spéculation. »

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi